SOCIETE / FAITS DIVERS

Accusée de corruption sur les “sauf-conduits”, l’ambassade des Unions des Comores dément et précise

L’Ambassade de l’Union des Comores auprès de la République du Sénégal a appris avec étonnement un article signé par un mouvement politique comorien établi à Dakar, le 11 août 2021, portant des graves accusations à notre Mission diplomatique.

L’Ambassade condamne sévèrement cet article visant à discréditer notre Mission, et apporte un démenti formel à ces ignominies faites par le dénommé HAFFEZ EL ASSAD, connu de nos services, avant d’être repris par senego.

La Mission porte à la connaissance de l’opinion publique qu’en l’absence d’un service d’établissement de passeport au sein de notre Institution, les “Sauf conduits” sont délivrés généralement aux enfants d’origine comorienne nés au Sénégal ou dans la sous-région. Des exceptions sont faites aux ressortissants adultes présentant un motif impérieux et répondant aux conditions établies par la Mission.

Sur la question de la gestion des bourses, l’Ambassade rappelle que la liste des boursiers est établie par les autorités comoriennes compétentes, notamment le Ministère de l’Education Nationale en collaboration avec le Ministère des Affaires Etrangères. L’Ambassade, après réception de cette liste, et en vertu de sa mission, assure le dépôt et le suivi des dossiers au niveau de la Direction des bourses. Ce sont des informations vérifiables auprès des institutions précitées.

Au-delà des procédures administratives et diplomatiques, encadrées par la coopération, l’Ambassade nie toute connivence et déplore les accusations infondées portées à des Honorables Institutions, telles que l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, l’Ambassade du Maroc, ainsi que la Direction de la Police des Etrangers et de Titre de Voyage.

L’Ambassade reste convaincue que ces propos méprisants et diffamatoires font suite au refus de délivrer un sauf-conduit à un membre de ce mouvement politique, qui ne répondait aucunement aux critères établis.

Au regard de la coopération exemplaire qui caractérise nos deux pays, l’Ambassade invite la presse sénégalaise à faire preuve de grande vigilance aux informations fournies par ces jeunes qui se sont détournés de leur mission au Sénégal, et dont leurs statuts sont très douteux.

L’Ambassade se félicite des relations d’amitié et de fraternité que la République du Sénégal continue d’entretenir avec notre pays, et renouvelle Sa haute appréciation aux autorités sénégalaises.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page