POLITIQUE

Activités médiatiques pendant la période de précampagne pour la précampagne pour l’élection présidentielle du 25 février 2024 : le CNRA décèle des «manquements graves»…

«Le CNRA a constaté, dans certains médias, des manquements graves relativement à la diffusion de déclarations ou de messages de soutien à des candidats, au refus d’inviter dans des débats des représentants de certaines forces politiques présentant des candidats et à l’exposition à l’antenne de photos de personnages, dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions, de nature à porter atteinte à leur dignité, à leur réputation, à les jeter à la vindicte populaire ou à inciter à la violence à leur égard.» C’est l’Assemblée du Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) qui alerte ainsi sur les «écarts» dans les médias en cette période de précampagne pour l’élection présidentielle du 25 février 2024.

Dans un communiqué de presse, sur les «activités médiatiques pendant la période de précampagne pour l’élection présidentielle du 25 février 2024», daté d’hier mardi 16 janvier 2024, le régulateur audiovisuel relève que «De tels agissements, qui exposent les médias concernés aux sanctions prévues par la réglementation, ne sauraient être tolérés». «Par ailleurs, le CNRA rappelle que les journalistes, présentateurs, animateurs ou collaborateurs d’antenne sont tenus de faire une présentation honnête, impartiale et objective des questions et sujets traités», conclut la source.

…ET EN APPELLE A LA RESPONSABILITE DES MEDIAS

Suffisant pour, dans le texte, «Le CNRA en appelle à la responsabilité des médias pour un respect, en cette période sensible, de toutes les dispositions réglementaires, notamment celles afférentes : à l’interdiction de la diffusion de toute forme de propagande déguisée ; à la non incitation à la violence ou à des comportements délictueux, inciviques ; au traitement équitable et équilibré des candidats ou des forces politiques présentant des candidats, lorsque des débats sont organisés.»

Déjà, dans un autre communiqué, publié le mardi 26 décembre 2023, dans lequel il a ainsi rappelé à la presse écrite, à la presse en ligne, aux radios et télévisions leurs obligations, conformément au Code électoral qui encadre le travail des médias dans les différentes phases du processus, le CNRA a prévenu que la période de précampagne s’étend du vendredi 05 janvier 2024 à 00 heure au samedi 03 février 2024 à minuit. Soit jusqu’à la veille de l’ouverture de la campagne électorale, prévue du 04 au 23 février 2024.

Par conséquent, «Durant la précampagne, est interdite la diffusion, par les médias (presse écrite, presse en ligne, radio et télévision) de toute manifestation ou déclaration publique de soutien à un candidat ou à un parti politique ou à une coalition de partis politiques ou à une liste de candidats, faite : directement ou indirectement par toute personne ou association ou groupement de personnes, quelle qu’en soit la qualité, nature ou caractère ; lors des visites et tournées à caractère économique, social ou autrement qualifié, effectuées par toutes autorités de l’Etat sur le territoire national», lisait-on dans ce document.

ID

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page