Le Sénégal ressemble à une cour d’aliénés




Tout semble déréglé et on assiste à des crises de démence incontrôlables. Le psychiatre qui devrait mettre de l’ordre dans l’asile semble également atteint de folie. Tout autant que ses assistants qui sont dans leurs délires obsessionnels de folie des grandeurs, insensibles au réel. Ils ne sentent pas la turbulence qui prévaut dans le centre d’asile, trop agités dans leur crise. Tout est sens dessus dessous avec des illuminés qui se réclament prophètes.

Envoyés par Dieu pour nous changer le pays. Dans leurs troubles, ils ont la fâcheuse habitude d’entrainer d’autres élucubrés qui déclarent avec sérieux venir d’une autre planète. Ils développent une dangereuse névrose qui pourrait tout foutre en l’air. Hélas, ils ne sont pas si atteints que le psychiatre et ses assistants qui se croient envoyés par Dieu pour nous mettre au pas en changeant les règles du jeu et en internant tous ceux qui présenteraient des signes de lucidité. Ou qui jugent que la terre est ronde, alors qu’eux (le psychiatre et ses assistants) pensent qu’elle est plate et que nul n’a le droit d’émettre un autre jugement.

Un monde de fous, on vous dit ! Il y a également des délurés qui se livrent à une exagérée « sextape ». Les autres sont présents dans l’espace audiovisuel. Ils sont les plus audacieux. De véritables névrosés qui se recrutent dans tous les segments de la société. Ils sont avocats, journalistes, enseignants, médecins, faux monnayeurs etc., Même le temple du savoir a perdu de sa lucidité de sorte que ses pensionnaires se promènent avec des armes blanches, les yeux rouges de sang et prêts à charcuter d’autres fous en errance. Vous doutez de l’agitation psychiatrique de ce charmant pays ?
KACCOOR BI