Les ministres du Chef sont comme les gens de Babylone




Dans la Bible, on raconte que les gens de Babylone, orgueilleux en diable, avaient voulu construire une tour qui serait tellement haute qu’elle atteindrait le Ciel. Ils se mirent sans tarder au travail. Dieu les laissa faire puis, à un moment donné, leur fit parler des langues différentes si bien qu’ils finirent par ne plus se comprendre entre eux.

Incapables de communiquer, ils étaient bien en peine de continuer à travailler ensemble eux qui, au moment où ils lançaient leur folle idée, parlaient une seule langue commune. Ils se résolurent donc à abandonner leur ouvrage. Cette histoire, pour dire que les ministres du Chef sont comme les gens de Babylone : ils ne parlent pas le même langage, à plus forte raison la même langue !

Exemple, à propos des émeutes que notre pays vient de connaître. Tandis que l’un accuse des « grands bandits », des « terroristes » et des « forces occultes » de les avoir suscitées, une autre parle de « main de l’étranger » et de « pays qui n’aiment pas le Sénégal du fait de sa réussite » comme instrumentalisant ces troubles.

Comme si cela ne suffisait pas, un troisième larron déboule pour s’écrier : « pas du tout, ce sont des lutteurs qui n’ont pas disputé de combat depuis un an qui ont manifesté ! » Le Chef, lui, avait soutenu lundi que c’est la pandémie qui est à l’origine de tout le grabuge noté. Comme les gens de Babylone, Dieu a-t-il puni les ministres du Chef et ce dernier lui-même en leur faisant parler des langues différentes ?
KACCOOR BI