Maimouna Ndour Faye soyez une journaliste modèle.




Maimouna Ndour Faye soyez une journaliste modèle.

La presse sera libre lorsqu’elle cessera d’être avide, affamée et mêlée dans de sales boulots. L’information ne doit pas piétiner notre dignité mais plutôt l’élever. Quand il s’agit de promotion, la carrière d’autrui ne vaut pas plus que la nôtre.
Tout comme notre vie n’est pas plus importante que celle d’autrui quand il s’agit de dénigrement.

Dans certaines occasions, il suffit de se taire pour être complice. Et je n’accepterai en aucun cas d’être partisane de manœuvres cruelles et sordides, ignobles et malhonnêtes. Aussi, je ne participerai guère à des chorégraphies rythmées aux cadences machiavéliques.
C’est aussi, il faut l’assumer, une question d’honneur et d’éthique.

Il suffit de parcourir certaines presses pour donner raison à ceux qui la stigmatisent…

  • Pour certains, sachez qu’on ne vous indexe pas totalement mais la plupart de vos articles qui ne font que des Echos au quotidien, se sont assez soldés à des procès de diffamation, et n’honorent en rien votre crédibilité.

Astou Dione Journaliste




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.