Peuple du Sénégal, peuples du monde: du viol des libertés au Sénégal…. Par Adama Gaye*




Peuple du Sénégal, peuples du monde: du viol des libertés au Sénégal….
Par Adama Gaye*

Le pire avec ce régime failli de Macky Sall, c’est qu’il persiste dans la bêtise, l’illégalité, l’injustice. Et veut faire taire les voix dissidentes. Au lieu d’admettre la bévue commise contre mes droits et mes libertés dans le but de me forcer à ne plus penser, parler ou écrire librement, ils mijotent des plans mafieux, criminels, pour m’exécuter. Me tuer est leur nouveau paradigme de développement: à défaut de pouvoir m’enrôler dans leur groupe de pilleurs de la nation, m’éliminer est leur ambition.
Ce n’est pas de la paranoïa mais de la prudence. Le monde entier a vu, en direct, comment les milices d’Etat et paramilitaires, privées, à son service, ont tué froidement de jeunes Sénégalais, il y a juste un mois.
Cet Etat-voyou et ses ex-croissances n’ont rien retenu de leur tentative avortée de me faire passer, en m’arrêtant, pour un aigri qui insulte.
Depuis mon élargissement, les Sénégalais, le monde entier, ont vu que ce que j’écris n’a rien à voir avec l’image, difforme, déformée, qu’ils ont tenté de projeter.
Ils en sont réduits à de tels expédients, faute de ne pouvoir tenir la dragée haute, incapable de soutenir le débat intellectuel, et, hélas, comptant sur la passivité d’un peuple aux abois, terrorisé, si ce n’est sur sa crédulité, qui le fait accepter les salades infects que lui sert cette bande de criminels étatiques.
Que ce soit clair: je suis prêt à mourir pour mes idées et idéaux. Le monde entier n’a plus d’excuses pour ne pas savoir que le Sénégal ne traite plus ses citoyens avec le respect qui leur est dû.
Le dernier Rapport du Département d’Etat américain, que nul n peut accuser de légèreté, détaille la gravité des crimes qui lui sont imputables, incluant les arrestations arbitraires et pis les exécutions extra-judiciaires.
L’Etat du Sénégal, contraint de voir circuler mondialement mon livre: Otage d’un Etat, centré sur ses abus de droit et ses crimes économiques et politiques, et qui a fait un tabac, n’a pas d’arguments à m’opposer en dehors de ses minables stratégies de diffamation.
Il ne me fera pas taire. Sauf en me tuant.
J’invite la communauté internationale, les Sénégalais d’abord, à prendre date, à noter ce que j’écris ici.
Si jamais, violant encore mes droits quoi que ce soit m’arrive, y compris quelque arrestation ou procédure judiciaire manipulée, nul ne pourra dire qu’il ne savait pas.
La vérité comme le soleil à son zénith doit briller au dessus du Sénégal.
Adama Gaye est un exilé et opposant au régime de Macky Sall.
Il est auteur de Otage d’un Etat (Editions L’Harmattan).




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.