SÉNÉGAL, QUI VEUT LA PEAU DE WALLY SECK ?




Wally Seck, jeune chanteur populaire sénégalais vit depuis ces dernières années un acharnement terrible de la part d’une partie des moralistes sénégalais qui l’accusent d’être l’égérie des homosexuels sénégalais. Un vent de haine s’est abattu sur ce jeune chanteur de 36 ans qui est devenu un dandy et la coqueluche des jeunes sénégalais, notamment la junte féminine.

J’avoue que je ne suis pas adepte de sa musique dont les textes m’apparaissent pauvres et moins fouillés. Feu, son père, Thione Seck, nous faisait vibrer avec sa voix suave et ses textes envoutants.

Peut-être que je suis has been ? Je confesse que Youssou Ndour, Baba Maal, Laye Mboup, Fada Fredy, des chanteurs Jazzy, etc., sont mes points de repères musicaux.

Néanmoins, je conçois que Wally Seck a du talent et qu’il donne une réelle joie de vivre à certains jeunes sénégalais qui sombrent dans l’oisiveté et le chômage. Son «crime» est de s’habiller comme un artiste, d’une manière décalée, parfois à la limite de la provocation. Wally n’a pas adopté le look de Marilyn Manson, Michael Jackson ou ni d’une Lady Gaga à la recherche d’un «Buzz».

L’acharnement à son égard a pris tellement d’ampleur que ces faits et gestes sont scrutés, interprétés et déformés. Les pseudo-représentants de Dieu sur terre considèrent définitivement que Wally Seck, chanteur qui prend de l’ampleur dans la scène artistique sénégalaise et dans la sous-région, est un démon.

Méfions-nous des moralistes récurrents car, ils ne sont pas toujours exemplaires. Nous avons en mémoire le speaker du parti républicain, homme très conservateur et fervent accusateur de Bill Clinton, (suite à des révélations de ses supposées relations sexuelles avec sa secrétaire), a dû démissionner. En effet, Larry Flynt, un pornographe avait des révélations concernant ses infidélités.

Le film, Timbuktu de Abderhamane Sissako nous rappelle l’hypocrisie de ceux qui se déclarent meilleurs musulmans et qui viennent détruire tout le patrimoine malien, interdire la musique, regarder la télévision et de pratiquer d football. Or, le film nous montre le débat houleux entre deux terroristes, notamment pour désigner le meilleur footballeur du monde, Messi ou Ronaldo… «Chut ! Nous regardons la télévision en catimini».

 Je pense que Wally Seck n’est pas subversif, comme le sont souvent des artistes dans les pays occidentaux. Je ne vois pas en lui un défenseur de la cause des LGBT. Il est tout simplement jeune, talentueux et naturellement artiste.
La déclaration de Macky Sall, Président de la République sur l’homosexualité au Sénégal avait été saluée par la quasi-unanimité des Sénégalais. Certains continuent de fouiller les placards et de dénicher un chanteur qui fait la fierté de notre pays.

Il faut résister jeune homme, le moralisateur pathologique veut vous faire perdre tes qualités et vous risquez de ne plus voir que vos défauts. J’attends votre prochain album qui pourra peut-être me réconcilier avec votre musique. Vous pouvez transcender des générations et rentrer dans la cour des grands sans effraction.

Rappelez-vous de la phrase de Nietzche, philosophe allemand : «sans la musique, la vie serait une erreur».

Alassane THIAM