S’il y a un énergumène qu’il fallait arrêter hier pour trouble à l’ordre public, c’est bien le préfet de Dakar.




S’il y a un énergumène qu’il fallait arrêter hier pour trouble à l’ordre public et mettre hors d’état de nuire, c’est bien le préfet de Dakar. L’homme par qui tout est arrivé. Il est de cette race de fonctionnaires obtus, zélés, carriéristes et « gueum service ». L’acte qu’il a posé hier et consistant à interdire à un citoyen convoqué par la justice d’emprunter le chemin qu’il veut pour s’y rendre, est d’une grande stupidité en plus d’être suspect.

L’homme était en mission commandée pour une opération bien déterminée. Faire tout pour détourner Sonko de son chemin initial. Dans les desseins des gens du pouvoir, il n’était point question de faire entendre le présumé violeur par le juge dans un dossier vide, mais lui coller un autre motif. Et ils ont réussi. L’on peut bien se demander de quelles prérogatives se prévaut un préfet pour prendre l’acte d’arrêter Sonko pour trouble à l’ordre public.

Mais bon, n’accablons pas le pauvre préfet. En réalité, cette arrestation de la figure de proue de l’opposition a été commanditée en haut-lieu et préméditée. Il faut chercher les concepteurs de ce plan « mackyavélique » au niveau du président de la République luimême et de son ministre de l’Intérieur par substitution le premier flic du pays étant Macky Sall lui-même Antoine Félix Diome. Le pouvoir s’était bien préparé pour détourner Sonko de son chemin. Rien ne s’opposait à ce qu’on le laisse emprunter l’avenue Blaise Diagne. Mais voilà, on a voulu coûte que coûte le faire passer par la Corniche où l’attendaient les « tontons Macoutes » de Macky pour lui réserver certainement un accueil bien particulier et musclé…

Ces images de jeunes, pillant des magasins appartenant à la France, résument également la pauvreté qui sévit dans ce pays. Il est temps pour le pouvoir de se ressaisir. Ces jeunes n’ont rien à perdre et ils l’ont montré hier face à des forces de l’ordre débordées et renforcées par des…nervis. Ce pays va mal !
KACCOOR BI