Effage:l etat percevera au minimum 800 millions de FCFA par an, au lieu de 1.000 FCFA par an dans le contrat actuel ».




Concession de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio-Aibd: l’Etat du Sénégal récupère 25% du capital de Eiffage

Le gouvernement du Sénégal et la société française Eiffage ont signé mardi l’accord relatif à la renégociation du contrat de concession de l’Autoroute à péage Dakar-Diamniadio-Aibd.
Au cours de la cérémonie de signature de ce document, le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement a révélé que « l’Etat du Sénégal va entrer dans le capital de la Société Eiffage de la concession de l’autoroute de l’Avenir (Secaa Sa) à hauteur de 25% (19 milliards de Francs CFA) ».

Selon toujours Mansour Faye, « l’Etat percevra une redevance domaniale représentant 2% du chiffre d’affaires annuel de la société, avec au minimum 800 millions de Francs CFA par an, au lieu de 1.000 Francs CFA par an dans le contrat actuel ».

Ledit protocole d’accord signé par le ministre du Budget et des finances, Abdoulaye Daouda Diallo, son collègue de l’Economie Amadou Hott, celui des Infrastructures, des Transports terrestres et du désenclavement, Mansour Faye, le Directeur général de l’Apix et l’Administrateur général de Secaa, Gérald Sénac, va consacrer la participation de l’Etat dans la gouvernance de la concession avec tous les avantages y afférent, notamment dans la gestion et le pilotage de l’exploitation.

« Cela sera accompagné d’un suivi particulier du programme d’investissement, des recettes d’exploitation et des charges associées, en toute transparence. En outre, l’Etat du Sénégal va bénéficier de la distribution de dividendes pour chaque exercice. Un pacte d’actionnaires encadre cette disposition », s’est réjoui Mansour Faye.