Violences à l’Ucad : Le Saes décrète 72h et exige des sanctions




La section campus Dakar du Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (Saes) a décrété 72 heures de plus à partir de lundi prochain. Les enseignants réclament des sanctions contre les étudiants auteurs de violence à l’Ucad. Ils exigent, à cet effet, la convocation du conseil de discipline pour statuer sur le sort des fauteurs de trouble à la Faculté des Lettres et à la Fac Droit.

« La coordination réaffirme sa consternation face aux agressions inhumaines, aux actes d’incivilité et de vandalisme ainsi qu’aux insanités dont certains collègues ont été victimes », souligne le communiqué du Saes publié à l’issue de la réunion en ligne du bureau, samedi 19 juin.

Les camarades d’Abdoulaye Dieng sont ainsi invités par leur syndicat à réduire leur mobilité au sein du campus « jusqu’ à ce que l’autorité académique apporte des réponses concrètes pouvant garantir la stabilité et la sécurité de la communauté ucadienne ».