Importations d’armes de la France: Le Sénégal a dépensé 237 milliards Fcfa




Le Sénégal a passé depuis 2011 des commandes en armement à la France d’un montant global de 361,3 millions d’euros, soit 237,017 milliards FCFA.

Le ministère français des Armées a rendu public son rapport annuel sur les exportations d’armements effectuées en 2020. Pour cette année, le montant des commandes s’est élevé à 4,9 milliards d’euros, contre 8,3 milliards d’euros en 2019. Le montant des livraisons d’armement français a également fondu de plus de moitié, soit 4,3 milliards d’euros en 2020 contre 9,9 milliards en 2019.

Dans le rapport parcouru par Rewmi Quotidien, le Sénégal a passé depuis 2011 des commandes en armement d’un montant global de 361,3 millions d’euros, soit 237,017 milliards FCFA. C’est en 2020, en pleine période de pandémie de Covid-19 que la plus grosse commande (217 millions d’euros) a été effectuée par le Sénégal qui dépasse largement un pays comme le Mali dont les prises de commande sur toute la période étudiée s’élève à 19,5 millions d’euros, c’est à dire 12,4 milliards CFA. En 2011, les matériels livrés (LV) au Sénégal étaient estimés à 2,5 millions d’euros alors qu’en 2020, les livraisons n’ont pas dépassé la valeur de 400 000 euros. Il faut retenir que depuis 2011, le Sénégal a réceptionné de la part de la France du matériel militaire d’un montant total de 99 millions d’euros (64,9 milliards).
Dans le même temps, le rapport révèle que des licences pour différents types d’armes ont été délivrées en 2020 aux clients de l’industrie de l’armement français. Pour le Sénégal, il est rapporté que 10 licences pour 7,354 402 euros ont été délivrées pour différents types de matériels militaires, la même année. La France conserve néanmoins sa troisième place sur le podium mondial derrière les Etats-Unis et la Russie, et devant la Chine et l’Allemagne.

Depuis 2014, les pays au sud du Sahara ont, passé commande, en priorité, à la Russie, à la Chine et aux Etats-Unis. La France n’arrive qu’au quatrième rang avec 6,1% des exportations.

Le Sénégal derrière le Nigeria, l’Angola, le Soudan

Aucun pays du G5 Sahel, des Etats en guerre contre le jihadisme, ne figure parmi les principaux importateurs. Les grands acheteurs sont, plutôt, dans l’ordre, le Nigeria, l’Angola, le Soudan. Le Cameroun et le Sénégal sont juste derrière. Au cours des cinq dernières années, les gros importateurs se sont procuré, notamment, des véhicules blindés, des hélicoptères et des navires.

Une baisse des ventes d’armes françaises en Afrique

Ces pays africains se sont quelque peu détournés d’un fournisseur qu’ils connaissaient bien. Si la France a perdu des parts de marché en Afrique, elle a avancé ses pions au Moyen-Orient. Des clients comme l’Egypte et le Qatar ou l’Arabie Saoudite, qui lui ont commandé des avions de combat, pèsent lourd dans la balance. En termes de valeur, un Rafale, c’est plusieurs centaines de véhicules blindés.