Affaire cocaïne saisie en Guinée : l’un des cerveaux arrêté à Bamako




Depuis le début de cette année, les autorités guinéennes (avec l’appui des Etats-Unis et de la France) cherchent à démanteler un puissant réseau de trafic de drogues. Le 15 janvier dernier, une opération d’envergure a permis d’arrêter plusieurs agents et responsables des BAC (Brigade anti-criminalité) accusés d’être impliqués dans ce réseau.

Ce vendredi ,19 février 2021, une source proche du dossier a confié à Guineematin.com que le nommé Issa Kaba, présenté comme étant l’un des cerveaux de ce réseau, a été arrêté à Bamako (République du Mali). Trouvé avec une importante quantité de drogue dans une résidence à Nongo (Ratoma, Conakry) en janvier, l’homme avait réussi à se faufiler entre les mailles des services de sécurité pour se retrouver à Bamako.

A en croire notre source, son arrestation aurait été rendue possible grâce à l’implication des autorités maliennes au plus haut niveau. Le fugitif a alors été reconduit en Guinée sous escorte.

Avec l’arrestation de ce présumé narcotrafiquant, l’Office central anti-drogue (OCAD), relevant du secrétariat spécial à la présidence de la République chargé de la lutte contre la drogue et des crimes organisés, espère une avancée significative dans les enquêtes.

Déjà, Elhadj Ousmane Koumbassa, le doyen des juges d’instruction du Tribunal de première instance de Dixinn, a ordonné la détention préventive de certains responsables des services de sécurité déféré à la maison centrale depuis le vendredi dernier.

Faut-il rappeler que ce dossier de plusieurs centaines de kilogrammes de cocaïne (475 kilogrammes pour certains, deux tonnes pour d’autres), a pris une dimension internationale. Elle intéresse particulièrement les États-Unis d’Amérique, la France (les colis portent la mention de la Tour Eiffel) et la Guinée où la drogue a été saisie.

A suivre !




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.