Burkina Faso : Le procès de l’assassinat de Thomas Sankara renvoyé




Le procès des auteurs présumés de l’assassinat, lors d’un coup d’État en 1987, du «père de la révolution burkinabè» Thomas Sankara, alors président du Burkina Faso, a été renvoyé au lundi 25 octobre à la demande de plusieurs avocats de la défense.

Le président du tribunal militaire de Ouagadougou, Urbain Méda, a accepté la requête des avocats qui estimaient ne pas avoir eu assez de temps pour consulter «les 20.000 pièces du dossier».Sélectionné pour vous : Absent du proces de Thomas Sankara : Blaise Compaoré traité de « lâche » par Mariam Sankara

Pour rappel, Blaise Compaoré, frère d’arme et ami intime du « père de la révolution burkinabée », est le principal accusé des 14 prévenus jugés à Ouagadougou.

Le 15 octobre 1987, l’ex-président et « père de la révolution burkinabée », Thomas Sankara, était tué lors d’un coup d’Etat : trente-quatre ans après, le procès des auteurs présumés de son assassinat s’ouvre, lundi 11 octobre, devant le tribunal militaire de Ouagadougou.

Ce procès, tant attendu par les familles des victimes du putsch de 1987 qui avait porté au pouvoir Blaise Compaoré, se tiendra sous haute surveillance des forces de défense et de sécurité dans un pays en proie à la violence djihadiste depuis 2015.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.