Guinée : Une descente musclée de la junte dans un media fait deux victimes




Décidément la junte militaire guinéenne n’en a pas encore fini avec ses coups de forces. En effet, pas plus tard que samedi, dernier, des militaires ont pris d’assaut les locaux d’un media connu sous le nom de Djoma Media.

Des éléments des forces spéciales ayant pris part au coup d’Etat se sont présentés, le samedi à 22h, à Djoma Media pour une inspection. Mais ceux-ci se sont heurtés aux vigiles du bâtiment qui leur ont demandé un mandat de perquisition. Ce qui n’a pas été du goût des hommes de tenue qui ont forcé le passage, occasionnant des tirs qui se sont soldés par deux blessés.Sélectionné pour vous : La Cour de justice de la CEDEAO suspend toutes les procédures concernant le Mali et la Guinée

Cette attitude des militaires de la junte, perçue comme une atteinte des libertés a suscité l’indignation du syndicat des journalistes.

« Le syndicat des professionnels de la presse de Guinée a été particulièrement indigné d’apprendre l’attitude inacceptable des agents du groupement des forces spéciales qui ont fait irruption ce samedi 9 octobre aux environs de 22h, dans les locaux de Djoma Medias sous prétexte qu’ils étaient à la recherche des véhicules appartenant à l’État », a déclaré un communiqué.

Par ailleurs, « le Syndicat des professionnels de la presse de Guinée prévient que si les actes d’atteinte à la liberté de la presse se répètent, il déclenchera une série de protestations notamment des sit-in, manifestations de rue et va même demander aux journalistes de boycotter les activités du CNRD », rapporte Guinenews.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.