Audience foraine de Dalaba: des lourdes peines contre des auteurs de viols et d’assassinat




Sept affaires criminelles ont été traitées en audience foraine ce mercredi 17 février à Dalaba. Sur les 11 accusés, seuls deux prévenus ont comparu devant le tribunal pour répondre aux faits de viol qui leur sont reprochés. Tous les autres s’étaient évadés lors des manifestations contre le changement de la Constitution qui ont secoué la ville de Dalaba, lorsque la prison avait été attaquée par des manifestants, a-t-on appris sur place.
La première affaire jugée concerne Mamadou Lamarana Diallo, poursuivi pour viol sur une fille à Tinka. Malgré qu’il a nié les faits, le tribunal l’a reconnu coupable des faits de viol et l’a comdamné à 5 ans d’emprisonnement.
La deuxième affaire concerne Elhadj Bachir Barry, poursuivi pour viol sur une fille à Ditinn. L’accusé a reconnu les faits et a été condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme.

Boubacar Diallo, Mamadou Yero Diallo, Ibrahima Diallo et Mamadou Moussa Diallo ont été reconnus coupables de viol sur une fille élève coranique a Sebhory ont été condamnés à 15 ans de réclusion criminelle et un mandat d’arrêt a été décerné contre eux.
Mamadou Billo Barry en fuite a été reconnu coupable de tentative d’assassinat à Gouba. Il a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle et un mandat d’arrêt a été décerné contre lui.
Mamadou Morou Baldé en fuite a été aussi reconnu coupable des faits de viol sur une fille à Bodié. Il a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle et un mandat d’arrêt a été décerné contre lui.
Quant à Fatoumata Barry en fuite, elle a été reconnue coupable des faits d’assassinat de son mari et d’incendie à Mafara. Elle a été condamnée à 7 ans de réclusion criminelle. Un mandat d’arrêt a été décerné contre elle.
Mamadou Diallo et Abdourahamane Diallo ont été reconnus coupables de viol a Weendou et ont été condamnés à 15 ans de réclusion criminelle et un mandat d’arrêt a été décerné contre eux.
Les parents des deux accusés qui ont comparu ont décidé de ne pas interjeter appel.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.