Bah Oury : “la fermeture des frontières appauvrit les citoyens guinéens…”




L’opposant guinéen Bah Oury vient de s’exprimer sur les conséquences de la fermeture des frontières terrestres avec le Sénégal et la Guinée Bissau. Le conseiller du chef de file de l’opposition estime que cette mesure a des conséquences économiques négatives. Pour le leader de l’Union des Démocrates pour le renouveau de la Guinée, cette fermeture appauvrit les citoyens guinéens.

« Les frontières sont fermées (…) ce qui est en train de se faire est un blocus économique qui est en train d’appauvrir les citoyens de la République de Guinée. L’économie est en train de s’affaisser, la pauvreté est en train de s’élargir, toutes les catégories sociales sont impactées déjà par ce blocage de longue durée de nos frontières. Il y avait déjà un autre blocage du fait de la covid-19, le monde entier en train de souffrir économiquement du covid, notre économie en était fortement impactée”, rappelle Bah Oury, qui trouve incompréhensible le maintien de la fermeture des frontières.

“Un gouvernement, quel qu’il soit, comment peut-il prendre des mesures pour aggraver la situation de la population alors que le monde entier est en train de souffrir du fait que les frontières un peu partout dans le monde sont fermées ? Il faut que les gens se rendent comptent que la situation qui se passe ne peut pas être décrite. Parce qu’il y a beaucoup de familles qui n’arrivent pas à vivre puisque leurs moyens de travail sont complètement mis de côté » prévient Bah Oury alors que pour justifier sa décision, le gouvernement guinéen, a invoqué des raisons d’ordre sécuritaire.