Cisjordanie: un Palestien tué par l’armée israélienne lors des funérailles d’un jeune Palestinien




À Beit Ummar, dans le sud de la Cisjordanie occupée, près d’Hébron, des affrontements, ont eu lieu ce jeudi 29 juillet entre soldats israéliens et Palestiniens. Plusieurs dizaines de Palestiniens blessés, dont un mort, un jeune Palestinien de 20 ans, Shawkat Khalid Awad, touché par balles réelles à la tête et à l’abdomen. Ces derniers étaient réunis pour les obsèques de Mohammad al-Alami, un jeune de 12 ans, tué par balle la veille par l’armée israélienne.

Il y avait du monde en deuil, ce jeudi, à Beit Ummar. Un cortège de quelques centaines de Palestiniens, accompagnant la dépouille du jeune garçon, Mohammad al-Alami, 12 ans, keffieh sur le visage, collier de fleur rose sur le corps. Il a été tué la veille par des soldats israéliens, alors qu’il se trouvait dans la voiture de son père, avec sa sœur, sur la banquette arrière, en revenant de l’épicerie, en témoigne les tomates, salades et autres sacs de légumes que l’on voyait sur les photos après le tir. Il a été touché à la poitrine, transféré à l’hôpital d’Hébron, où il est mort.

Selon l’armée israélienne, l’objectif était d’arrêter la voiture en tirant sur les pneus, tout en précisant qu’une enquête sera ouverte.

Le père de Mohammad précise aujourd’hui : « Il était ma vie, ils l’ont arraché de mon cœur, et m’ont tué avec lui »

Mais lors des funérailles, les soldats sont encore présents… La tension monte vite… Jets de pierre de la part des Palestiniens, tirs de gaz lacrymogènes, grenades assourdissantes, tirs de LBD sur la foule de la part de l’armée israélienne.

Selon le Croissant-Rouge palestinien, 12 personnes ont été blessées, la plupart par des balles réelles.