États-Unis: le gouverneur du Texas interdit l’obligation de se faire vacciner




rfi

Dans son décret, le gouverneur Greg Abbott écrit : « Le vaccin Covid-19 est sûr, efficace et constitue notre meilleure défense contre le virus, mais il doit toujours rester volontaire et ne jamais être imposé ». Une opposition frontale à la directive du président Biden du 9 septembre qui oblige les entreprises de plus de 100 employés ou les sous-traitants de l’administration fédérale à imposer la vaccination ou un test hebdomadaire.

Avec notre correspondant à Houston, Thomas Harms

À Houston, il y a ceux qui ne comprennent pas, comme Maddie qui travaille dans un établissement scolaire. « Je ne sais quoi penser de cette décision. Moi, j’ai été vaccinée avant que mon école ne m’y oblige. »

De l’autre côté, l’élu Dan Crenshaw résume l’avis des républicains : « Le gouverneur Greg Abbott a fait ce qu’il avait à faire pour protéger les entreprises texanes. Beaucoup de patrons veulent soit être à la mode, soit ils ont tellement peur du risque que ça en est pathologique : ils mettent aussitôt en place des règles qui obligent la vaccination, alors les gens veulent défendre leur liberté. »

En août dernier, le gouverneur Greg Abbott précisait que les entreprises étaient libres et n’avaient pas besoin du gouvernement pour les diriger ou leur imposer des décisions. Cela valait pour les vaccins, mais avant ce fut le cas aussi pour les masques.

Dans tous les cas, cette directive est un nouveau casse-tête pour les entreprises texanes. « Beaucoup d’avocats sont en ce moment au téléphone avec les dirigeants d’entreprises ou les directeurs financiers pour savoir comment ces entreprises vont pouvoir réagir à la nouvelle directive, explique Mark Jones, politologue à l’université Rice. Cela donne aux milliers d’employés et de syndicats opposés à l’obligation vaccinale sur leur lieu de travail de quoi s’y opposer. » 

Une nouvelle bataille judiciaire s’annonce entre le Texas et l’administration de Washington pour savoir qui aura le dernier mot, car rien ne dit que le gouverneur ait le pouvoir de prendre ce genre de décision unilatérale.

Interrogée sur l’initiative de Greg Abbott, la porte-parole de la Maison Blanche a rappelé, mardi 12 octobre, que la loi fédérale « prévalait » sur les législations des États américains. Jen Psaki juge la décision du gouverneur du Texas avant tout « politique ». Il faut dire que dans un an se tient l’élection du gouverneur et d’autres candidats républicains plus à droite gagnent des points.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.