Fermetures des frontières guinéennes : Des hommes d’affaires accablent Condé




C’est au cours d’une rencontre avec le groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) que les transporteurs et opérateurs guinéens ont déversé leur bile sur le Président de la Guinée, Alpha Condé. Pour cause, depuis la fermeture prolongée des frontières avec le Sénégal, la Gambie, la Guinée-Bissau et la Sierra Léone, ces derniers voient leurs business tourner au ralenti.

Selon Amadou Moctar Diallo, vice-président du syndicat des transporteurs guinéens au Sénégal, des centaines de camions remplis de marchandises seraient bloqués dans le territoire sénégalais et de l’autre côté des frontières.

« Aujourd’hui, des marchandises continuent de pourrir. Les pertes sont énormes », affirme t-il. Les camions seraient en train d’être endommagés parce que ne pouvant plus supporter le poids de la marchandise.

Et pour venir à bout de cette situation, Moctar Diallo lance un appel à ses concitoyens: « Nous invitons nos camarades qui sont en Guinée à manifester leur colère dans les rues face à cette méchante mesure du gouvernement guinéen ». Pour l’heure, le Président du GOHA, Chérif Mouhamed Abdallah Haidara appelle les transporteurs à faire constater, par un huissier, la situation au niveau des frontières. Ceci pourra servir à connaître le nombre exact de camions bloqués selon lui. Il appelle aussi à plus de solidarité entre les opérateurs économiques ouest-africains parce qu’il s’agit, dit-il, « d’une violation flagrante des textes de la CEDEAO ».

Le patron du GOHA va même plus loin et soutient que « le régime de Condé a une haine noire contre les opérateurs économiques guinéens ».