Guinėe: Détournement de 700 mille dollars : Oumar Kaké dément ses accusateurs au tribunal




Oumar Kaké est poursuivi pour abus de confiance portant sur la somme de 700 mille dollars au préjudice de Mamadi Kallo. Cet argent était destiné à l’achat de matériel de construction ; mais Oumar Kaké n’aurait pas honoré ses engagements dans cette affaire. C’est ce qui lui a d’ailleurs valu des ennuis judiciaires et un procès devant le tribunal correctionnel de Kaloum. Cependant, face au tribunal où il a été interrogé le 02 de ce mois, Oumar Kaké a réfuté catégoriquement les accusations portées à son encontre. Il a même juré n’avoir reçu aucun sou de Mamadi Kallo, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui suit ce dossier.

Ce procès n’est pas à son début devant cette juridiction de première instance ; mais, l’audience qui s’est déroulée le 02 mars 202 s’est déroulée sur fond de contradiction et de démenti entre les parties au procès. Même le témoin (un certain Diaouné) qui a été entendu par le tribunal a été démenti par le prévenu. Oumar Kaké a déclaré avoir reçu 150 mille dollars de la part d’un certain Djiby Diop auquel il a livré des conteneurs de matériels de construction équivalent audit montant. Mais, il nie avoir reçu les 700 mille dollars de Mamadi Kallo.

Pourtant, selon les informations, c’est Mamadi Kallo qui aurait donné 700 mille dollars à Djiby Diop (un de ses collaborateurs). Ce dernier devait transférer l’intégralité de ce montant à Oumar Kaké (qui était en Chine). Il revenait ainsi à ce dernier d’acheter du matériel de construction pour Mamadi Kallo. Les 700 mille dollars auraient été déposés à la société de transfert ‘’Diaouné et frères’’, appartenant au témoin qui a lui aussi été interrogé par le tribunal de Kaloum. Et, c’est dans cette société de transfert d’argent que les problèmes ont d’ailleurs commencé.

« La société Diaouné et frères, c’est ma société. Ce problème de transfert d’argent, je n’ai été informé de ça que lorsque j’ai eu des difficultés de paiement du montant dans sa totalité. J’étais dans des difficultés financières, je ne pouvais donc pas payer tout le montant à monsieur Kaké. Je lui ai dit de ne quand même pas en informer monsieur Mamadi Kallo. Il (Oumar Kaké) n’avait qu’à s’arranger pour satisfaire monsieur Kallo en attendant que je sois en mesure de lui payer l’argent de monsieur Kallo. Et, c’est ce qui a été fait. Après, quand j’ai réglé mon problème financier, j’ai payé totalement le montant. Mais, puisque ça a pris du temps, je n’ai plus retrouvé les reçus de paiement. J’ai cherché partout ; mais, je n’ai pas retrouvé les reçus. Sinon, les paiements sont effectués et des reçus ont été émis. Quand il (Mamadi Kallo) m’a demandé si j’ai payé Oumar Kaké le montant qu’on a remis à ma société pour être transféré, je lui ai envoyé un message dont vous avez reçu ici chacun une copie. A travers ce message, j’ai confirmé avoir payé le montant ; sauf que je ne sais pas comment tout le montant a été remis à monsieur Oumar Kaké. Puisque non seulement le transfert se faisait par tranches, mais une bonne partie a été gérée par mes collaborateurs (mes travailleurs). Je m’occupais d’autres choses. C’est seulement quand il y a eu des difficultés de payer intégralement le montant que j’ai commencé à intervenir dans le processus. Je savais quand même que l’argent appartenait à monsieur Kallo et c’est lui qui a ordonné le transfert de l’argent à monsieur Oumar Kaké », a expliqué le témoin Diaouné.

Cependant, le prévenu, Oumar Kaké, a vivement démenti à la barre ces propos du témoin et patron de la société de transfert d’argent.

« Je n’ai jamais reçu de l’argent de la part ni de Mamadi Kallo, ni de Diaouné. Je n’ai reçu de l’argent que de la part de Djiby Diop ; et, c’est un montant de 150 mille dollars qu’il m’a envoyé en 2 tranches. En contre partie de ce montant, j’ai envoyé les conteneurs de matériaux demandés au nom de Djiby Diop, puisque c’est de lui que j’ai reçu de l’argent. J’ai tous les documents de l’embarcation », s’est défendu Oumar Kaké.

Appelé à la barre, le plaignant, Mamadi Kallo, a dit avoir reçu des conteneurs de matériels de construction envoyés par Oumar Kaké (le prévenu). Mais, il accuse le prévenu de n’avoir pas livré tout le matériel qui devait équivaloir au 700 mille dollars qu’il lui a transféré par le biais de la société ‘’Diaouné et frères’’.

« Ce dont je me souviens, j’ai donné 700 mille dollars à transférer à monsieur Oumar Kaké pour qu’il m’achète des matériaux de construction. Il (Oumar Kaké) a envoyé certains conteneurs que j’ai reçus ; mais, il en reste encore d’autres conteneurs non livrés. Et, chaque fois que je lui demandais, il (Oumar Kaké) disait qu’il a envoyé les conteneurs qui contiennent mes matériaux. Mais, je ne voyais pas ces conteneurs, parce qu’il (Oumar Kaké) donnait des faux numéros de conteneurs à mon transitaire, Mamadi Keita. C’est ce qui m’a amené à porter plainte contre lui (Oumar Kaké) quand il est revenu de la Chine », a expliqué Mamadi Kallo.

Finalement, à la demande du ministère public, le tribunal a renvoyé affaire pour les plaidoiries et réquisitions.