La Russie enregistre le 1er test au monde de détection du variant britannique du Covid-19




Alexandre Sutherland. Sputnik France

Des scientifiques de l’agence sanitaire russe ont mis au point le premier système de test au monde capable de détecter le variant britannique du coronavirus. Après des essais cliniques qui ont montré la grande précision de ce test, la Russie l’a enregistré.

Le premier test de détection au monde de la mutation N501Y du coronavirus, appelé variant britannique, a été développé et enregistré en Russie, annonce l’agence sanitaire russe sur son site lundi 15 février. Il utilise un kit de réactifs appelé «Amplisens SARS-CoV-2-UK-IT» spécialement prévu à cet effet.

«Le nouveau système de test détecte rapidement la présence de la souche mutante, qui est réalisée par une sélection spéciale d’oligonucléotides pour une amplification efficace de la mutation “britannique”», indique le communiqué.

Ce kit de réactifs a passé avec succès les essais cliniques, lesquels ont prouvé sa grande précision sur des échantillons dont la mutation a été confirmée, se réjouit l’agence. En développant d’autres réactifs, cette nouvelle technologie peut être utilisée pour détecter toute autre mutation du nouveau coronavirus, assure-t-elle également.

Le variant britannique

La souche britannique du coronavirus a été détectée pour la première fois le 14 décembre. Plus contagieuse que le virus d’origine, elle est désormais présente dans 83 pays, selon un rapport de l’OMS du 9 février. Après des études effectuées en laboratoire, il s’avère que les vaccins Moderna et Pfizer sont légèrement moins efficaces contre ce variant.

Dans une déclaration du 11 février, le ministre de la Santé Olivier Véran a indiqué que le variant britannique représentait un quart des infections en France. D’autres variants originaires de l’Afrique du Sud et du Brésil sont également présents sur le territoire, dans une moindre mesure.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.