Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»




Victor Koulakov. Sputnik France

Après que Joe Biden a déclaré que les États-Unis «ne reconnaîtront jamais l’annexion de la Crimée», le porte-parole du Président russe lui a expliqué la différence entre annexion et réunification.

Le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov a commenté les propos de Joe Biden sur l’annexion de la Crimée en signalant qu’il s’agissait d’une décision légitime de réunification.

«Voyez-vous, il est en effet impossible de reconnaître l’annexion de la Crimée. Personne ne parle d’annexion de la Crimée. Parce que l’annexion de la Crimée n’a pas eu lieu. Il y a eu un rattachement de la Crimée à la Russie, réalisé, par ailleurs, en une conformité assez stricte avec toutes les règles du droit international», a-t-il signalé aux journalistes.

Actions juridiques «impeccables»

Il a rappelé que cette réunification résultait de la décision de l’organe législatif criméen «conformément au statut de l’époque de la Crimée au sein de l’Ukraine».

«Une série d’actions juridiques absolument strictes et impeccables a été réalisée. C’est pourquoi il n’y a eu aucune annexion et il ne faut pas la reconnaître. Il faut, tout simplement, reconnaître la réunification de la Crimée avec la Russie et le fait que le statut de la Crimée est, Dieu merci depuis assez longtemps, celui d’une région de la Russie», a précisé M.Peskov.

Washington reste ferme

Le Président américain a récemment déclaré que son pays ne reconnaîtrait jamais la Crimée en tant que territoire russe et que Washington poursuivrait son travail visant à faire répondre la Russie de son «agression».

Il a par ailleurs accusé la Russie d’avoir violé il y a sept ans le droit international et la souveraineté de l’Ukraine.