Manifestation à N’Zérékoré : des conducteurs de taxis motos expriment leur colère dans la rue




L’arrestation d’un conducteur de taxi moto par la police routière a semé le trouble ce mardi, 9 mars 2021, à N’Zérékoré. De nombreux amis de l’intéressé sont sortis exiger sa libération sans délai. Ils ont failli s’attaquer aux locaux de la police où était détenu le jeune interpellé, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville.

Entre les agents de la police et les conducteurs de taxis, les relations ne sont jamais en odeur de sainteté. Et les premiers ont encore une fois mis en colère les seconds ce mardi 9 mars 2021, à N’Zérékoré. La police routière a interpellé un taxi-motard pour surcharge et non port de gilet. Cela a irrité les conducteurs de taxis motos, qui se sont mobilisés pour manifester dans la ville, exigeant la libération de leur ami.

« C’est un conducteur de taxi moto qui a été interpellé par la police routière pour avoir fait une surcharge et il n’avait pas de gilet. Il a été conduit à la police routière. C’est ainsi que ses amis sont venus proposer de payer de l’argent pour sa libération, mais les policiers n’ont pas accepté. Finalement, ils ont voulu s’en prendre aux locaux de la police routière, mais des renforts sont venus les en empêcher. Ils ont créé un vent de panique dans la ville », explique le maire de N’Zérékoré.

Pour calmer la tension, Moriba Albert Délamou a invité les manifestants à une réunion dans les locaux de la mairie. A cette occasion, le maire leur a annoncé la libération de leur collègue qui était en détention. Il a annoncé également la tenue d’une autre rencontre ce mercredi 10 mars avec la police routière, la CMIS et les syndicats des conducteurs de taxis motos pour trouver une solution définitive à cette situation.

À suivre !