Niger : 18 militaires tués dans une nouvelle attaque terroriste dans l’ouest du pays




Niger : 18 militaires tués dans une nouvelle attaque terroriste dans l’ouest du pays
Le bilan de la double attaque terroriste contre un convoi de l’armée nigérienne en mission dans le département de Torodi de région de Tillabéry (ouest), samedi dernier, est monté à 19 morts dont 18 militaires et un civil, a-t-on appris lundi auprès du ministère nigérienne de la Défense.

Ce sont des éléments des Forces de Défense et de sécurité (FDS) de l’opération Saki 2, en mission de ravitaillement pour le poste avancé de Boni, dans le Nord du département de Torodi, qui sont d’abord tombés dans une embuscade tendue par des groupes armés terroristes, avait indiqué dimanche le ministère de la Défense.

Par la suite, le reste des éléments dans leurs efforts d’évacuation de leurs camarades blessés sont tombés sur “un engin explosif improvisé”, faisant selon un premier bilan, “quinze militaires nigériens tués, six portés disparus et sept autres blessés”. Ce bilan est passé désormais à 19 morts dont un civil, six autres militaires portés disparus, selon le ministre nigérien de la Défense, Alkassoum Indatou. Les FDS appuyées par l’aviation militaire ont engagé un large ratissage de la zone afin de mettre la main sur les terroristes, a-t-précisé.

Cette zone dite des “3 frontières” (Niger-Mali-Burkina Faso), est devenue ces dernières années le théâtre d’opération de groupes terroristes qui mènent des attaques meurtrières, de part et d’autre de ces trois frontières, contre les forces armées et même des populations civiles.