RDC : 11 morts dans les affrontements entre l’armée et les miliciens à Lubumbashi




Au moins onze personnes ont été tuées ce dimanche dans les affrontements qui ont opposé les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les miliciens Bakata-Katanga dans la ville de Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga (sud).

Crédit Photo : AFP

Selon les autorités administratives, il y a également quatre militaires qui sont morts lors des échanges des tirs avec les assaillants. Le maire de la ville de Lubumbashi qui a livré l’information a indiqué que parmi les morts figuraient quatre militaires, six miliciens et aussi un civil atteint par balle lors de l’attaque. Il y a également plusieurs blessés dans le rang de l’armée.

Les miliciens séparatistes Bakata-Katanga ont lancé tôt dans la matinée de dimanche plusieurs attaques sur les sites militaires dans cette ville de Lubumbashi. Au moins onze autres miliciens ont été arrêtés par les forces de l’ordre lors de l’opération et ont été ensuite acheminés à la base militaire pour audition, alors que les militaires continuent de fouiller d’autres éléments de la milice dissimulée parmi les civils dans la ville.

En 2020, les attaques perpétrées par ces miliciens séparatistes sur plusieurs villes, dont Kolwezi, Lubumbashi et Likasi, ont fait plus de 20 morts.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.