RDC : 33 morts dans la collision d’un camion transportant du carburant et un bus




RDC : 33 morts dans la collision d’un camion transportant du carburant et un bus
Trente-trois personnes sont mortes calcinées dans la collision d’un camion transportant du carburant et d’un bus sur l’une des principales routes de ravitaillement de Kinshasa, dans l’ouest de la République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi de source policière.

«33 personnes ont été calcinées par le grand feu provoqué par la collision entre un gros véhicule transportant du carburant et un bus bondé dans la nuit de samedi à dimanche à une dizaine de kilomètres du pont Kwango», a déclaré le capitaine Antoine Pululu, chef de la police de circulation routière de la province du Kwango. «Nous n’avons pu récupérer que des crânes, parce qu’il était impossible de retrouver les autres parties des corps. Nous les avons enterrés dignement ce matin (lundi) à Kibuba», a indiqué une autre source policière qui a participé à la mise en terre des victimes.

L’accident a eu lieu à hauteur du village de Kibuba, sur l’axe routier Kinshasa-Kikwit de la route nationale numéro 1, à près de 180 km de Kinshasa. Le dernier accident d’un camion-citerne, qui avait causé la mort de 53 personnes, avait eu lieu sur l’axe routier stratégique Kinshasa-Matadi en octobre 2018, à 120 kilomètres de la capitale.

En 2010, au moins 230 personnes avaient péri brûlées lorsqu’un camion-citerne s’était renversé. Les accidents de circulation sont fréquents en RDC à cause du non-respect des normes: la vétusté des véhicules rarement soumis aux contrôles techniques, des routes souvent en mauvais état ou encore des chauffeurs, mal formés, conduisant en état d’ivresse.