RPG/ARC: En colère, la jeunesse du parti demande à la ministre Zenab Dramé de jeter l’éponge




C’est une pilule qui ne passe pas au niveau de la jeunesse du rpg-arc-en-ciel. L’affaire Zénab Nabaya Dramé continue de susciter colère et indignation. La jeunesse du parti au pouvoir ne décolère pas contre la reconduction de la ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle. Accusée d’un présumé détournement de deux cents milliards de francs guinéens, Zenab Dramé a de nouveau bénéficier de la confiance du président Alpha Condé en dépit de la réprobation d’une bonne partie de l’opinion publique.

Elu pour un troisième mandat contesté par l’opposition et une partie de la société civile dont le Front national pour la défense de la Constitution (Fndc), Alpha Condé devrait choisir  entre éteindre la colère de la jeunesse de son camp et risquer d’être confronté à une fronde interne.

Dans l’une ou l’autre, les jeunes du RPG arc-en-ciel dénoncent “le mépris extrême et répété de l’entourage immédiat [du président Alpha Condé] à l’encontre des cadres et militants du parti pendant les dix dernières années” et protestent aussi contre “la militarisation et la fermeture du siège national aux militants du parti.”

La jeunesse du parti reproche également dans son mémo au président Condé “la reconduction de Mme Zenab Dramé” puisque son nom est “cité dans un détournement présumé” du montant mentionné ci-haut.

Elle rappelle au président de la république son engagement pour la quatrième république qui est “placée sous le sceau de la bonne gouvernance, la lutte contre les détournements des deniers publics et la corruption”.

En conclusion, les jeunes du parti invitent la ministre Zenab Nabaya Dramé à “démissionner afin de permettre  à la justice de tirer au clair cette rocambolesque affaire”.