Affaire Sonko-Adji Sarr : le ministre de la Justice dénonce «une interprétation erronée de la loi»




Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice a déploré, vendredi, à l’Assemblée nationale, une « interprétation erronée » du droit, depuis l’éclatement de l’affaire dite « Sweet beauty ». Dans sa prise de parole au cours de la levée de l’immunité parlementaire du député de l’opposition Ousmane Sonko, le représentant du Gouvernement estime que cette « volontaire ou involontaire a été corrigée par le Rapporteur de la Commission (Mame Bounama Sall, Ndlr)».

Poursuivant, Me Malick Sall s’adresse à Moustapha Niasse. « Je pense qu’absolument rien ne peut s’opposer à ce que votre assemblée continue son travail », a-t-il tranché