Arabie Saoudite : Un Sénégalais a violé pendant 2 ans une fille de 11 ans




10 ans de prison ferme, c’est la sentence prononcée par le tribunal des flagrants délits de Dakar contre Ndiaye. Il est poursuivi pour agressions sexuelles contre une mineure de 11 ans.

Une affaire de viol qui s’est produit en Arabie Saoudite plus exactement à Djeddah a atterri à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. S’agissant des faits, la maman K. B a eu la surprise de sa vie lors d’un dîner quand elle a appris que l’une de ses filles jumelles serait victime de viol et d’attouchement de la part de leur voisin A. M. Ndiaye. Et ce, pendant deux ans. Sans perdre de temps, elle a informé l’oncle du mis en cause et prévoyait de formuler une plainte contre lui. Cependant, après s’être renseignée, cela s’avérait difficile puisque ses enfants ne disposaient pas de carte de séjour. En plus, ils étaient tous en porte-à-faux avec les textes en vigueur en Arabie Saoudite qui interdisent à une femme de vivre sous le même toit avec des hommes autres que son mari et ses enfants. C’est sur ces entrefaites qu’elle a saisi le consul qui, après enquête administrative, suggère aux parties de rentrer au Sénégal afin de solutionner leur différend. Une fois au Sénégal, elle a déposé une plainte à la section de recherches. Entendue, elle a confié aux enquêteurs que sa fille serait victime de viol de la part d’A. M. Ndiaye avec qui elle partageait la même concession entre 2017 et 2019 à Djeddah. A l’en croire, elle s’était rendue à une clinique en Arabie Saoudite et la sage-femme lui aurait confirmé que sa fille a été attouchée de même, elle lui avait confirmé une pénétration anale. C’est là que les autorités sénégalaises l’ont rapatriée au Sénégal. Où étant, la mère de la jeune fille a intenté une action en justice devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Et sur cette affaire, le tribunal avait déjà rendu une décision qui été par défaut parce que la partie civile n’était pas au courant du procès, c’est dans ces circonstances que le prévenu avait été relâché. C’est ainsi que la victime a saisi Me Ciré Clédor Ly qui a saisi le tribunal pour que l’affaire soit rejugée. Et l’affaire a été rappelée devant le tribunal des Flagrants délits de Dakar.

A la barre, la plaignante a indiqué que le frère de la victime aurait une fois surpris les ébats du mis en cause avec sa sœur dans la cuisine. A son tour, la victime M.T.K aborde dans le même sens que sa mère et déclare avoir été victime de multiples viols entre 2017 et 2019 de la part du prévenu. Elle précise que son bourreau l’a, à maintes reprises, forcé à lui faire de la fellation et mettait son doigt dans son anus. M.T.K de confirmer qu’effectivement son frère les aurait surpris une fois dans la cuisine. Ce que ce dernier a confirmé sans ambages devant les juges. Il ajoute que le garçon avait baissé son pantalon. Cependant, il prétend n’avoir jamais raconté cette affaire pensant qu’on ne l’aurait jamais cru. De son côté, le prévenu jure n’avoir jamais posé la main sur la fillette qu’elle considère comme sa sœur. Il déclare que cette histoire est montée de toutes pièces. Le maître des poursuites a requis la condamnation du mis en cause. En rendant sa décision, le juge a déclaré le prévenu coupable de viol avant de le condamner à 10 ans d’emprisonnement et d’ordonner un mandat d’arrêt contre lui.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.