Condamné à 2 ans dont 2 mois ferme: le réparateur de téléphones envoyait des messages salaces à une femme




B. Nd. Fall a une drôle façon de draguer. Il collectait des numéros de femmes et leur envoyait des messages salaces. Dans le téléphone de D. Diop, il a trouvé le numéro de téléphone de la plaignante. Par la suite, il a commencé à lui faire des propositions indécentes via le réseau social WhatsApp. N’en pouvant plus du prévenu qui la faisait passer pour une prostituée, la jeune femme lui a donné rendez-vous. Croyant avoir réussi à ferrer la bonne dame, le sieur Fall a été cueilli par les policiers. Le réparateur de téléphones portables comparaissait, vendredi dernier, à la barre des flagrants délits, pour collecte illicite de données à caractère personnel. Il a reconnu les faits, confiant avoir agi de la sorte pour faire connaissance avec la victime et nouer une relation avec elle.

Mais pour le Procureur de la République, le prévenu est un individu dangereux puisqu’il a fait la même chose à la tante, à la sœur et à la belle-sœur du propriétaire du téléphone. « Si on le laisse faire, il va anéantir nos mœurs », a fulminé le maître des poursuites qui a requis un an dont 6 mois ferme. B. Nd. Fall, qui a demandé pardon, a été condamné à 2 ans dont 2 mois ferme.