Conseil supérieur de la magistrature : Le juge Téliko «exclut» l’Exécutif




En séance de dédicace, samedi, de son troisième ouvrage intitulé «Indépendance de la justice au Sénégal : Faut-il réformer le Conseil supérieur de la magistrature», le juge Souleymane Téliko remet ça.

«Il ne faut pas qu’on soit dans un pays où les gens auraient peur de parler du Conseil supérieur de la magistrature. Je sais que c’est un sujet qui fâche, mais c’est un sujet important. Nous ne sommes pas là pour plaire ou déplaire. On cherche juste à contribuer à une réflexion qui, pour nous, revêt une importance capitale pour l’indépendance de la justice et pour le pays», précise-t-il, d’emblée, dans les journaux EnQuête et L’AS.

Le président de l’Union des magistrats sénégalais (UMS), qui dénonce l’ingérence de l’Exécutif dans le fonctionnement de la justice, se veut formel : «Pour moi, le Conseil ne peut être autonome tant qu’on maintient le président de la république et le ministre de la justice.» À son avis, le chef de l’État ne doit pas y siéger au motif que c’est une question d’institution.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.