LES CHIFFRES DU VIOL : 414 PROCÉDURES ENREGISTRÉES




Au cours de l’année judiciaire 2018, 565 cas d’infraction à caractère sexuel (viol, attentat à la pudeur…) ont été repertoriés dans 12 des 14 tribunaux de grande instance du Sénégal. C’est l’observateur qui donne l’information dans sa livraison de ce jour. Mieux, le journal indique qu’en une année de criminalisation, 414 procédures de viol ont été enclenchées au Sénégal.

Ainsi, malgré la criminalisation, le viol est en hausse. Le tribunal de Dakar a connu le plus grand nombre des cas de viol. En effet, 102 dossiers avec 108 inculpés dont 2 mineurs ont été traités dans ce tribunal. Il est suivi du tribunal de grande instance de Thiès où, 48 dossiers ont été totalisés de janvier à décembre 2020. Du 06 février 2020 au 03 novembre 2020, 45 dossiers de viol impliquant 54 mis en cause sont décomptés au tribunal de grande instance de Pikine. Là où 41 cas de viol ont été traités au tribunal de Grande Instance de Diourbel. Les tribunaux de Ziguinchor, de Mbour et de Kolda ont respectivement 37, 21 et 13 dossiers.

Le tribunal de Kédougou n’est pas en reste. Du 02 janvier au 30 novembre 2020, il a décompté 13 affaires de viol, 1 tentative de viol et 7 attentats à la pudeur. Le tribunal de Kaolack à la date du 4 décembre avait 25 affaires de viol qui sont en instruction. A Tambacounda, 32 affaires de viol, pédophilie et détournement de mineurs sont actuellement sur la table du magistrat en charge de les instruire, là où, à Louga, 22 dossiers ont atterri sur la table du procureur près le tribunal de grande instance de Louga. Et parmi ces 22 affaires, il y a 3 actes contre nature. À Matam, il y a 7 cas de viol qui ont été portés à la connaissance de la justice.