Me Baboucar Cissé, avocat de Madiambal: «La bataille est loin d’être terminée »




Le journaliste Madiambal Diagne est déclaré, ce jeudi 17 juin, coupable de diffamation. Il est condamné par le tribunal correctionnel de Dakar à 3 mois ferme, en sus de verser une amende de 500.000 FCFA ainsi que la somme de 5 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts. Ce, au préjudice du juge Souleymane Téliko, par ailleurs président de l’Union des magistrats sénégalais (UMS). Mieux, la juridiction a prononcé la publication de la décision dans les journaux à ses frais sous astreinte de 100.000 FCfa par jour de retard.

Assurant la défense du condamné, Me Baboucar Cissé a déclaré que le combat va continuer devant la Cour d’appel de Dakar. «Evidemment, cette décision-là, elle fera l’objet d’un appel. Parce que la bataille est loin d’être terminée. Donc, nous ferons tout pour que cette décision soit infirmée en appel. Parce que manifestement c’est une décision qui est contestée et contestable », a renseigné le conseil du journaliste et patron du journal Le Quotidien.

Me Cissé d’avancer : «Puisque tout simplement, il n’y a pas diffamation dans cette affaire. Quelque part, il y a un esprit corporatiste qui prévaut autour de cette décision-là. Nous avons un délai d’un mois pour faire appel ».

Diffamation : Madiambal Diagne condamné à 3 mois de prison ferme

Le journaliste Madiambal Diagne est condamné à 3 mois de prison ferme pour diffamation et 600.000 FCFA d’amende. Il est également condamné à allouer 5 millions à Souleymane Téliko. Le juge a demandé la publication de la décision dans les journaux à ses frais sous astreinte de 100.000 FCFA par jour de retard.


Crédit: Lien source