Un sexagénaire traine sa femme camerounaise en justice et l’accuse d’un vol de 24 millions F Cfa




Un sexagénaire traine sa femme camerounaise en justice et l’accuse d’un vol de 24 millions F Cfa
Son époux l’accusant d’un vol de 24 millions FCFA en plus d’autres infractions pour lesquelles elle a été incriminée, la Camerounaise Martine Mireille Bella a écopé de six (6) mois de prison assortis du sursis en plus de la somme de 100 mille F Cfa d’amende qu’elle doit payer. Elle a comparu devant le juge des flagrant délits de Dakar ce jeudi 25 février pour “exercice illégal de la médecine, usurpation de fonction et escroquerie”.

Accueil Accueil Envoyer à un ami Envoyer à un ami Version imprimable Version imprimable Partager Partager

Un sexagénaire traine sa femme camerounaise en justice et l’accuse d’un vol de 24 millions F Cfa

Pour des faits “d’exercice illégal de la médecine, d’usurpation de fonction et escroquerie”, Martine Mireille Bella est comparu ce jeudi 25 février devant le juge des flagrant délits de Dakar. Selon son époux Mamadou Amadou Diallo, après seulement deux (2) mois de mariage, Martine Mireille Bella sa femme, lui a volé 24 millions FCFA avant de quitter en secret le domicile conjugal. Après de vaines recherches, déposées une plainte qui aboutira à l’arrestation de sa femme à Kolda grâce à une géolocalisation.

D’après les informations du journal ‘’Les Échos’’, ils résident à Yoff Apecsy, malgré leur différence d’age de 37 ans, le septuagénaire sénégalais Mamadou Amadou Diallo (73 ans) et sa femme camerounaise Martine Mireille Bella (36 ans) n’ont pas hésité à nouer une relation amoureuse qui aboutira au mariage.

En effet, le polygame a rencontré la dame dans le cadre de ses activités dans l’immobilier. Se faisant passer pour un médecin, Martine Mireille Bella vendait des produits bio à M. Diallo qui a eu à faire des consultations, mais aussi des injections, des massages avant de lui vendre des produits aphrodisiaques.

Devant le juge des flagrant délits de Dakar la Camerounaise nie les faits qui lui sont reprochés et se déclare être une commerçante. « J’ai connu mon mari par le canal d’Alexis dans le cadre des activités de vente de produits naturels. Il a demandé mes tisanes aphrodisiaques que lui est vendu ».

Niant aussi l’exercice illégal de la médecine, elle déclare n’avoir jamais prescrit d’ordonnance. « Je ne prescris pas d’ordonnance comme il est indiqué dans la procédure. On ne m’appelle pas aussi docteur » dit-elle, alors qu’un certain El Hadj Malick Diallo indique dans la procédure que la prévenue a consultée sa sœur. Ce qu’elle conteste.

Mamadou Amadou Diallo déclare que Martine Mireille Bella était son médecin avant de devenir sa femme, elle venait chez lui pour l’ausculter parce qu’il est tombé malade. C’est le présumé Alexis qui lui a présenté la dame comme médecin. Lui faisant un bilan, la Camerounaise lui indique qu’il a besoin d’un massage et de quatre (4) injections.

Les avocats de Mamadou Amadou Diallo, Mes Aly Ndiaye et Mamadou Gueye Mbow ont demandé la somme de trente (30) millions à titre de préjudice. Tandis que l’avocat de la défense Me Tafsir Abdou Sy a demandé une peine d’avertissement de sursis concernant l’exercice illégal de la médecine et la clémence pour les autres délits.

Au final, elle sera relaxée des autres accusations et condamnée à six (6) mois assortis du sursis pour exercice illégal de la médecine et à payer une amende de 100.000 F CFA.