27 millions en guise de «diaxal», Leral « Dame » les pions




Même jusque dans leurs tombes, les agents de Leral qui ont perdu la vie dans un accident de la circulation lors de la dernière visite du chef de l’Etat au centre et à l’Est du pays, sentiront l’affection et le regret, la reconnaissance et la gratitude à titre posthume, de leur désormais ex-patron. Idem pour les blessés alités.

Dès les premières heures de la catastrophe, le président du groupe avait cassé sa tirelire pour remettre pour accompagner les parents dans le deuil, en offrant un (1) million à chaque famille éplorée et cinq (500) mille, compte non tenu des frais liés à l’assistance médicale. Rebelote !

En effet, le propriétaire du groupe de presse vient, après avoir amassé des «diakhal» d’un montant de près de 30 millions (27 millions exactement), de tout remettre entre les mains des familles des victimes, décédées comme blessées.

«La mort tragique des trois reporters du Groupe Leral le 31 mai dernier, sur la route de Kédougou, a suscité un élan de solidarité indéfectible.

Le Club des amis du groupe Léral, composé de personnes qui aiment le Groupe et son Pdg depuis ses débuts à maintenant, ont réuni une somme de 27 millions 796 000 FCfa en 72 heures.

Le Pdg, très généreux a décidé de redistribuer cette somme, ce lundi (8e jour) du décès accidentel des trois reporters. En plus de 3 millions de FCfa par blessé…, chaque famille de victimes a bénéficié de 7 millions de FCfa, destinés aux femmes et enfants directs des défunts reporters», a-t-on appris de source médiatique.

Les trois jeunes que sont Mamadou Yoro Diallo, Abou Mamadou Sy et Ousmane Ndiaye, jouissent certainement d’une reconnaissance d’outre-tombe. Car, à ce propos, le boss de Leral a damé tous les pions possibles, en sa possession, pour soulager leur mémoire et aider les familles respectives de ceux-là arrachés à leur affection. Ceux qui ont eu la chance de survivre, n’ont pas aussi été laissés en rade. Une assistance sociale, matérielle et morale sans faille est en train de leur être apportée.

« Aujourd’hui, Dame Dieng, très soucieux de la perte d’un fils, soutien de famille, a encore montré son désintéressement par rapport à l’argent. Encore une semaine après l’enterrement de ses trois reporters, il a fait montre d’une sociabilité, tout en étalant sa classe et son humanisme. Dame Dieng, très effacé des réalités de la vie mondaine, en bon talibé, a décidé de redistribuer l’argent, reçu en guise de solidarité aux familles des victimes», témoigne-t-on.

La presse en ligne, à travers le président de l’Appel, Ibrahima Lissa Faye a casqué une contribution à hauteur d’un million cinq cent quatre vingt mille (1 580.000) francs, reversés dans la manne financière attribuée aux victimes.

Les téléspectateurs de Léral Tv n’auraient pas été en reste et auraient cotisé à qui mieux mieux, des montants compris entre 500 et 30 000 ou plus… De simples anonymes et des partenaires du media ont également mis la main à la poche.

Touché et reconnaissant dans l’épreuve, Dame Dieng a fait savoir que l’argent reçu n’est pas de Leral, car sont des personnes, des Institutions et des sympathisants qui ont fait la collecte au nom des disparus et des blessés. S’inscrivant dans une dynamique de transparence, il a mené le partage en présence des familles des victimes, refusant d’en toucher le plus petit franc, reconnaît-on.

Annonçant la reprise des programmes de sa télévision, mardi, il finit par lâcher: «Prions pour leurs âmes…».

L’Exclusif

Crédit: Lien source




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.