Affaire « promotion canapé »: Deux membres de la Cojer entendus à la SR




Suite à une plainte les visant, déposée par la directrice de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des-tout-petits (Anpectp), deux membres de la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) des Parcelles Assainies, en l’occurrence Moustapha Bassirou Faye et Méissa Tende Diop, ont été convoqués, ce mardi, par les éléments de la Section de recherches de la gendarmerie.

Maïmouna Cissoko Khouma les a traduits en justice pour diffamation à propos d’un texte écrit et publié sur une page Facebook dénommée « En avant les Parcelles Assainies ». Dans la presse du jour, la plaignante raconte être accusée d’avoir bénéficié d’une « promotion canapé ».

Mais, après près de 8 tours d’horloge (10h-18), ils ont été entendus par les enquêteurs de la gendarmerie avant d’être libérés. Selon des informations, ils ont balayé d’un revers de la main toutes les accusations portées à leur encontre, niant, également, avoir ouvert le compte en question.

Les jeunes Faye et Diop, qui ont regagné leur domicile, envisagent eux aussi, de porter plainte contre Mme Khouma.