« Ce qui s’est passé à l’hôpital Magatte Lô doit interpeller notre système sanitaire surtout, décentralisé. La gouvernance de la santé doit être revue… »




L’ancien Premier ministre Aminata Touré s’est prononcée pour la première fois sur la situation qui a sévi à l’unité néonatale de l’Hôpital Maguette Lo de Linguère.   

Au cours de l’émission Quartier Général sur la Tfm, Mme Aminata Touré a fortement regretté cette situation : “La réflexion doit commencer dès à présent. Ce qui s’est passé à Linguère doit nous faire penser à revoir notre système sanitaire surtout en ce qui concerne les zones décentralisées. Il nous faut mettre l’accent sur les zones reculées où l’accès est difficile”, estime l’ancien président du Conseil économique social et environnemental. Pour cela, Aminata Touré estime qu’il faut des primes de dépaysement pour motiver les gens à aller dans ces zones et y mener le travail nécessaire.  

Par ailleurs, Aminata Touré reste catégorique sur la politique de santé qui est menée. Pour l’ancien ministre de la justice, les responsabilités sont à plusieurs niveaux. Il y’a d’abord la responsabilité directe. Maintenant, il faut faire un diagnostic de tout le sujet de santé. Mais ce qu’il faut faire pour éviter ce genre de situation dramatique, “c’est le renforcement des investissement dans les centres régionaux et décentralisés pour qu’il y ait le paquet minimum de services médicaux”. 

La politique de prévention doit également être bien menée. Les programmes de prévention doivent etre renforcés. “C’est vrai que cet incident est très difficile pour les familles de victimes comme pour les acteurs  sanitaires, mais il doit constituer un électrochoc pour que ce genre de drame ne puisse plus se produire.  
L’ancien ministre ne terminera pas ce point sans rappeler que le sens du professionnalisme et de la responsabilité est aussi à revoir…

Crédit: Lien source