Décès de Alioune Badara Cissé: Les hommages des hommes politiques




L’annonce du décès du médiateur de la République, Alioune Badara Cissé a fait couler beaucoup d’encre, occasionnant la réaction de  la classe politique. Le président de la République, l’ancien ministre de l’intérieur, Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Sidiki Kaba, Guy Marius Sagna, tous ont tenu à lui rendre un dernier hommage.

 Macky Sall : « Je suis très peiné…. »

« Je suis très peiné d’apprendre le décès de Me Alioune Badara Cissé, membre fondateur de l’APR, ancien Ministre des Affaires étrangères et ancien Médiateur de la République. Je rends hommage à un homme de conviction et un brave compagnon. Qu’Allah l’accueille en son Paradis », a posté le chef de l’Etat sur les réseaux sociaux.

Macky Sall

Ousmane Sonko : «  Il s’était personnellement impliqué pour empêcher ma radiation »

« J’ai connu Alioune Badara Cissé par l’entremise de Birame Souleye Diop, dont il était l’ami de plus de 25 ans. Un homme cultivé, racé, affable, généreux et d’un raffinement singulier. Il s’était personnellement impliqué pour empêcher ma radiation injuste de la fonction publique en 2016. Par la suite, il s’était également beaucoup impliqué lors des malheureux évènements de février-mars 2021 pour prévenir et éviter l’irréparable. Récemment, il avait beaucoup insisté pour venir me présenter ses condoléances, suite à la perte d’un proche, malgré mon insistance pour l’en décharger. Le Sénégal perd un grand homme avec sa disparition inattendue. C’est ainsi qu’il a présenté ses très attristées condoléances à sa famille et au peuple. Puisse le Seigneur l’envelopper de son Pardon et sa Miséricorde infinis”, a posté le leader du Pastef.

Conférence sur le Cfa: Le Juge bloque Ousmane Sonko

 Khalifa Sall : «  Le Sénégal perd un grand serviteur de l’Etat »

« C’est avec tristesse que j’ai appris le décès brutal de mon ami Alioune Badara Cissé. Fidèle en amitié et d’une grande courtoisie, Alioune Badara Cissé a, durant toute sa vie, accompagné les luttes démocratiques, en homme de dignité et d’honneur», a fait remarquer le socialiste. Le Sénégal perd un grand serviteur de l’Etat, et l’éloquence son maître », a dit l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall. Et de renchérir : «Je salue la mémoire d’un homme pétri d’intelligence, de courage et de loyauté. A sa famille, à ses proches et à l’ensemble du peuple sénégalais, je présente mes sincères condoléances. Qu’Allah SWT lui accorde son infinie miséricorde et l’accueille dans son paradis éternel. »

Sidiki Kaba : « Une immense perte pour le Sénégal et la République »

Le rappel à Dieu de Me Alioune Badara Cissé constitue une immense perte pour le Sénégal et la République. Je voudrais présenter mes condoléances au Président de la République Macky Sall qui a perdu un précieux compagnon politique et un des éminents fondateurs de l’APR. Mes condoléances s’adressent à la famille de la diplomatie sénégalaise où il a été parmi mes prédécesseurs, en tant que ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Tout comme elles s’adressent naturellement à la grande famille judiciaire, en particulier le Barreau des avocats du Sénégal. A sa famille, à ses nombreux amis et parents, je présente aussi mes sincères condoléances », a déclaré Sidiki Kaba. Puis de renseigner : « Me Alioune Badara Cissé, affectueusement appelé ABC, fut un brillant avocat, qui avait une maîtrise rarement égalée de l’art oratoire et qui fut un défenseur de grandes et nobles causes qui impliquent les droits publics, les libertés individuelles et collectives. Il fut un redoutable polémiste qui savait répondre avec subtilité, mais fermeté à toutes les attaques, défendre ses convictions, son Parti et son mentor. Me Alioune Badara Cissé aimait les blessures de la vérité par rapport au silence mortel, synonyme de l’hypocrisie et de la trahison. C’est dire que l’homme était sans peur et avait une foi chevillée au corps, lui le disciple de Cheikh Ahmadou Bamba »

Décès d’ABC: “Mass des masses” pleure un ami

Nous avions ensemble fait tant de choses. Et voilà que maintenant tu nous quittes. Un homme de vertu, droit, humble, de qualité ! Au jour de la démolition illégale de ma maison le 24 mars 2018, et de celle de 185 autres pères de famille, tu as été le premier à avoir partagé cette peine avec moi. Notre amitié, notre affection et notre espérance s’en iront te rejoindre là où désormais tu nous attends près de Dieu. “Mass des masses” comme tu aimais si bien m’appeler. Tu seras à jamais dans nos cœurs.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.