“D’ici la semaine prochaine”, les déguerpis de l’aéroport de Kahone seront indemnisés (Macky Sall)




Le chef de l’Etat Macky Sall assure que “d’ici la semaine prochaine”, les indemnités compensatoires destinées aux personnes dont les maisons ont été démolies aux abords de l’aéroport de Kahone seront payées.

“Je salue votre comportement républicain, et je vous garantis que d’ici la semaine prochaine, le paiement des impenses sera effectué”, a-t-il lancé mardi soir à l’endroit du collectif représentant les familles impactées.

“J’ai trouvé ici un collectif de personnes impactées car il a fallu déplacer un certain nombre de maisons pour pouvoir avoir une piste de cette dimension. Je salue leur volonté et leur comportement républicain. Ils ont compris que c’était une urgence nationale, une utilité publique et pour cette raison, ils ont accepté d’être déplacés sans bruit pour permettre la construction de l’aéroport”, a-t-il dit.

“Les évaluations ont été faites. Je souhaite que le maire puisse donner à ces impactés des terrains dans le cadre d’un lotissement accéléré par le biais de l’urbanisme, pour que ces indemnités puissent servir à reconstruire des maisons et dans un délai rapproché”, a-t-il insisté.

Macky Sall s’est dit satisfait que Kaolack puisse compter un aéroport qui “célébrera la beauté et la dignité de cette ville”, capitale du Saloum, une zone du centre du Sénégal correspondant en partie à l’ancien bassin arachidier.

Le chef de l’Etat effectuait une visite des chantiers de réhabilitation de l’aéroport de Kahone, à quelque 5 km au nord-est de la commune de Kaolack, dans le cadre de sa tournée entamée samedi dans les régions.

Dans la capitale du Saloum, Macky Sall a également effectué des visites de courtoisie auprès des guides religieux de Médina Baye et Léona Niasse.

Le khalif général de Médina Baye, Cheikh Mahi Ibrahima Niass, a salué et remercié le président de la République pour, dit-il, l’intérêt qu’il accorde aux cités religieuse du pays.

Il a présenté ses condoléances au chef de l’Etat suite à la disparition des reporters du site d’information leral.net avant de formuler des prières pour le Sénégal.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.