Gaspillage du fonds Force Covid, 3e vague, échec de Diouf Sarr : Les grosses failles de Macky…




“Avec la flambée des cas de Covid, à quoi ont servi les 1000 milliards du fonds Covid-19 ?“, s’interroge Mamadou Lamine Diallo, à travers sa Questekki numéro 261 du mardi 27 juillet 2021. Le président du mouvement Tekki est revenu sur l’échec de la gestion de la covid-19, la 3e vague et la responsabilité du président Macky Sall et son régime.

“La troisième vague est là. Les CTE sont pleins ainsi que les cliniques privées. Le nombre de décès et de cas graves augmente. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Abdoulaye Diouf Sarr a échoué. Il a refusé de construire des CTE en quantité suffisante comme le Rwanda. Il devrait avoir la décence de rendre le tablier. Dans ces circonstances, le rapport Force Covid-19 perd toute sa pertinence, puisque l’ennemi Covid-19 est encore plus fort. La conclusion est évidente, le Fonds Force Covid-19 n’a pas servi à grand-chose, sauf à enrichir les prédateurs du régime et favoriser la piètre communication du régime. On y reviendra.

Le Peuple a vu les manifestations organisées lors des tournées politiques de Macky Sall, maquillées en tournées économiques. Des milliers de jeunes au chômage, transportés dans des bus, sans masques, sont allés remplir les manifestations publiques de Macky Sall. Abdoulaye Diouf Sarr, en charge de la lutte contre la Covid-19, n’a pas pipé mot. Il a consenti à cette propagation délibérée du virus par Macky Sall et son régime BBY. Les résultats sont là avec la troisième vague.

Pour le Peuple, déjà sceptique depuis le début face aux incohérences du régime dans la lutte contre la Covid-19, ses manifestations sont la preuve par A plus B, qu’il y a de la manipulation politicienne.

Les populations vont en faire les frais. Macky Sall a fait vacciner les dignitaires du régime BBY. Ceux-ci pourront être évacués dans les hôpitaux français, belges ou turcs. La lutte contre la Covid-19 ne les intéresse que pour la Covid-business. Telle est la dure réalité que nous vivons avec ce régime prédateur.”