L’Apr sur l’adoption du régime de catastrophes naturelles et sanitaires : «L’objet est de renforcer avec plus de célérité la protection des citoyens»




President of Senegal Macky Sall (C) gives a speech after laying the first stone at the opening ceremony to the construction of the Stadium of Senegal on February 20, 2020. - The stadium will host the 2022 Summer Youth Olympics. (Photo by JOHN WESSELS / AFP)

Renforcer avec plus de célérité et de diligence la protection des citoyens : C’est l’objet de la nouvelle loi sur l’Etat d’urgence modifiée, selon l’Alliance pour la République (Apr).

Le président de la Répu­blique a promulgué la nouvelle loi sur l’Etat d’urgence et l’Etat de siège qui institue ainsi un troisième régime. Il s’agit du régime juridique relatif à la «gestion des catastrophes naturelles ou sanitaires». En effet, l’objet est de renforcer avec plus de «célérité» et de «diligence» la protection des citoyens et le fonctionnement régulier du service public. C’est l’explication donnée par le parti présidentiel dans un communiqué. Le Secrétariat exécutif national (Sen) de l’Alliance pour la République (Apr) appelle tous les responsables du parti, militants comme sympathisants, à accompagner les «efforts» du gouvernement en travaillant à la sensibilisation des populations.
Le Sen, qui apporte son soutien au corps médical, a réitéré son appel au respect des mesures barrières pour contribuer à limiter la propagation de la pandémie. Cette instance de l’Apr «renouvelle ses condoléances à toutes les familles qui ont perdu un être dans cette épreuve que tous nos compatriotes vivent avec dignité, détermination et en toute résilience pour une rapide sortie de crise, au regard du plan de relance économique élaboré par le président de la République, Macky Sall».
L’Apr loue, par ailleurs, le «bon déroulement» de la campagne de commercialisation agricole et exhorte le gouvernement à «continuer d’accompagner les paysans et à soutenir les industries». Les Apéristes ont aussi félicité le chef de l’Etat pour «la décision importante» qu’il a prise de prolonger le contrat des Asp (Agents d’assistance à la sécurité de proximité) pour un an et «encouragent» la réflexion engagée pour leur trouver un nouveau statut «plus adapté aux réalités actuelles et plus porteur d’avenir pour cette frange de la jeunesse»