Le PS « wanted »




Le parti de Léopold Sédar Senghor joue son avenir dans ces Locales. Même si pour le moment, les camarades d’Aminata Mbengue Ndiaye n’ont pipé mot. Suscitant moult interrogations. 

Où est le  Parti socialiste (Ps) ? Une question qui  taraude bien des esprits. En perspective des locales, le  parti d’Ousmane Tanor Dieng reste aphone.

Impossible de citer des partis sans commencer par le Parti socialiste. Qui, du moins, avec son expérience, continue de susciter moult interrogations. Pourquoi le mutisme de la Direction du parti. Dans un contexte où au sein même de la coalition de la majorité, l’on bande des muscles pour déclarer sa candidature, d’autres se crêpent le chignon pour contrôler une municipalité, les partisans d’Aminata Mbengue Ndiaye restent « introuvables. »

Et pourtant, en 2009 et 2014,  le Parti socialiste avait confirmé son maillage  sur l’ensemble du territoire. « Il n’est pas question de faire moins en 2022. En 2014, plus d’une trentaine de mairies étaient sous la coupole du Parti socialiste. Pour l’essentiel, ils ont pu les avoir en partant sous la bannière socialiste », a déclaré Mamadou Mbodj Diouf de Fatick. Ce qui veut dire que le Ps n’avait pas pu trouver une entente avec ses alliés de Bby. Sont-ils dans une dynamique de poursuivre cette entente avec la majorité pour le contrôle des municipalités  acquises en 2014 ? Une question qui vaut  son pesant d’or, car « pour la base, il ne serait pas exclu de constituer ses propres listes et remporter des mairies. »

Par ailleurs, le Ps semble dans une léthargie. Des militants qui attendent toujours la convocation des instances. Selon nos sources, ce statu quo inquiète. « Il faut convoquer  le Bureau politique dans les plus brefs délais, d’autant plus qu’en cette période, il faut l’élargir toutes les coordinations pour permettre aux responsables à la base de faire un état des lieux aux militants et sympathisants. Il faut une  cartographie politique pour au moins savoir  les forces et les faiblesses du moment », souffle un responsable.

Dans ce contexte où des responsables ont décidé de regrouper leurs bases et d’en définir les contours, les regards sont rivés sur Aminata Mbengue Ndiaye qui gère l’intérim. Joue-t-elle à l’usure, avec la non-convocation des instances du parti ?  Des observateurs de la scène politique estiment qu’ « Aminata se tait du fait qu’elle a son candidat et s’entend avec le Président Macky Sall. »

Néanmoins, par delà les Locales, le Ps risque d’être secoué par la bataille de la succession.  Selon des analystes, il fonce vers l’implosion. « Le Ps est une bombe à plusieurs fragmentations entre Alioune Ndoye, Serigne Mbaye Thiam, entre autres responsables à l’affût. La tension aux Parcelles assainies entre Mamadou Wone et A. Ndoye prouve à suffisance que les choses ne seront pas faciles », confie-t-on.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.