Locales 2022: Barthélemy monte, Sonko dans le flou




A moins de cinq (5) mois des joutes électorales, Tous les partis politiques sont en train de manœuvrer en vue des prochaines élections locales prévues le dimanche 23 janvier 2022. Tous les projecteurs sont braqués sur Barthélemy Dias et le leader de Pastef. Si Dias-fils a déjà décliné ses ambitions, le député accusé de viol maintient toujours le flou sur sa candidature.

Contrairement à Barthélemy Dias, Ousmane Sonko est dans le noir. En effet, l’édile de Mermoz-Sacré Cœur est porté par la coalition « Yewwi Askan Wi » pour être la tête de liste de ladite coalition pour la mairie de Dakar. Depuis l’annonce de la date des élections, personne ne peut dire avec certitude dans quelle région le présumé bourreau de Adji Sarr va-t-il se présenter. Aucune communication ne vient de lui, ni de son parti. Pourtant il a intérêt à se présenter à ses élections. Le parlementaire Ousmane Sonko semble être en chute libre sur les sondages.

La zone Sud est considérée comme acquise par Pastef. Mais là Sonko devra faire face à de redoutables adversaires. La mouvance présidentielle est bien implantée dans cette partie du territoire national. Et Si Guy Marius Sagna confirme sa candidature pour Ziguinchor, le leader de Pastef va encore devoir faire face à un ami.

Pour survivre Sonko et son parti sont désormais obligés de s’agripper sur le système. Et la candidature de Barthélemy Dias est un véritable coup de frein pour l’avancée fulgurante de Sonko. Et si l’inspecteur des impôts et domaines ne se présente pas pour la mairie de Ziguinchor il sera fini. La zone est déclarée comme un titre foncier de Pastef. Reste à savoir si Sonko le prouvera en 2022.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.