Macky SALL sur les manifestations des étudiants : “on mettra un terme à ça”




Depuis Matam où il était hier, le chef de l’Etat s’est adressé aux étudiants des différentes universités du Sénégal qui sont en grève. Utilisant le bâton et la carotte, il annonce des améliorations des conditions d’études tout en condamnant les perturbations notées.

« Je voudrais m’adresser aux étudiants sénégalais depuis Matam. Je suis depuis deux jours des mouvements ça et là à Kaolack, à Fatick, à Thiès, à Dakar et un peu partout. Il faut que les étudiants comprennent que nous mobilisons toutes les ressources possibles du pays pour les mettre dans les meilleures conditions d’étude et de vie. Evidemment, tout ne peut pas être fait en un jour. Il faut aussi que cela soit clair. Ce matin (mercredi 16 juin) en Conseil des ministres nous avons eu à le dire. Rien que pour le mois de juin, nous payons 8 milliards et quelques en bourses pour les étudiants », déclare-t-il à l’entame de son discours avant de condamner les casses et perturbations qui sont notées dans les campus.

« A un moment donné on mettra un terme à ça. D’abord au plan pédagogique. Je souhaite que les universités prennent leurs responsabilités sur ces perturbations. On n’est pas à l’université pour perturber, mais pour étudier et partir et surtout lorsque le gouvernement est tout disposé, le président est disposé, on a réduit les prix des tickets, on a amélioré les conditions sociales des étudiants. Il faut que le milieu soit stabilisé pour que tout l’investissement que la Nation aura fait dans ce secteur puisse produire des résultats », indique le président SALL qui fait dans la menace.

Poursuivant, le président SALL d’observer que les étudiants « qui veulent étudier ne doivent pas accepter qu’on compromette leur carrière et leur volonté de réussite et d’aller servir leur pays ». Si ce n’est pas monter les étudiants les uns contre les autres, cela en a tout l’air.