Mamadou Lamine Diallo, attention à la crise de haine




Haine et aigreur mais aussi peur. Oui peur que, dans le camp présidentiel, il y ait une étoile qui brille et qu’il faut coûte que coûte éteindre ! Autant détruire les grottes de granit des Mamelles avec une cuillère. Abdoulaye Diouf Sarr qui a la confiance du président de la République comme ministre chargé de la Santé, fait tomber en transe de petites gens, politiciens éternels perdants électoraux. Devant le maire de Yoff, Mamadou Lamine Diallo, tu fais figure de nain. Face au Mammouth qui enchaîne des prix mondiaux de son management contre le Covid-19, qui multiplie les performances en matière de réalisation sur le système sanitaire, au grand bénéfice de notre cher pays.
Un morceau choisi, quatre grands hôpitaux construits en quelques années à l’intérieur du pays. Au lieu de saluer ces résultats historiques qui crèvent vos yeux et défoncent vos tympans, vous puisez dans vos caniveaux des choses honteuses et des baves qui n‘atteindront jamais la colombe blanche. Interrogez tout de suite des citoyens pris au hasard et demandez-leur où milite Ma­ma­dou Lamine Diallo ? Quelle est sa base politique ? Donc, l’homme que vous attaquez a largué la concurrence sur un chef de parti dont la formation est morte d’une maladie infantile, laissant son géniteur en divagation de coalition en coalition, l’injure à la bouche maculée de sang, sang de la méchanceté que rien, mais alors rien, ne justifie. Surtout, sachez que la haine a un lien avec les crises cardiaques et morts subites.
Bara DIOP – Dakar
baradiop078@ahoo.fr