Ousmane SONKO, un « malade imaginaire », selon Djibril WAR




La mouvance présidentielle continue d’accuser Ousmane SONKO d’être la cause des morts enregistrés lors des manifestations.

A en croire le Directeur de l’école du parti de l’APR, « le leader du PASTEF est un manipulateur qui a encore joué une scène de théâtre digne d’Argan dans le ‘Malade imaginaire’». Selon le député, la maladie de son collègue ne devrait pas lui permettre de faire autant de déplacements. Pour lui, depuis qu’il a été élargi, SONKO « parcoure des dizaines de kilomètres par jour de marathon ou plutôt de course éperdue ».

« A voir sa frénésie, sa vélocité, sa tonicité vite retrouvées (…) par ces temps de recrudescence du Covid-19, dérangeant même ses hôtes, le moins que l’on puisse dire, est que ce malade n’a point été déçu par celui qui l’avait recommandé au service du salon Sweet Beauty. Osons le dire, le leader du PASTEF et ses affidés sont les uniques responsables de tous ces faits criminels pour lesquels ils sont poursuivis aujourd’hui », déclare-t-il.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.