Pour convaincre, « Macky SALL doit faire marcher l’OFNAC en commençant par l’audit de la gestion de son jeune frère»




Le président du Mouvement Populaire Réformiste (MPR) doute de la sincérité du discours de Macky SALL du 8 mars dernier.

Mor TALL estime que le chef de l’Etat, pour convaincre l’opinion, doit poser des actes forts. Et selon lui, « il doit faire marcher l’OFNAC en commençant par l’audit de la gestion de son jeune frère, Aliou SALL ». Le leader du MPR trouve que les émeutes qui ont éclaté dans la semaine du 3 au 8 mars sont dues non pas à l’arrestation de l’opposant Ousmane SONKO, mais « aux mesures prises par le président de la République » depuis son accession à la magistrature suprême.

« On déclare par-ci par-là qu’on a dépensé des milliards pour des projets et des programmes de réinsertion des jeunes. Mais tout le monde se demande où sont passés ces milliards. Le président de la République avait déclaré que la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite) était ressuscitée pour la gouvernance de l’ancien régime et l’OFNAC (Office National de lutte contre la Fraude et la Corruption) pour sa gouvernance. Les gens qui ont assuré la gestion de ces fonds-là, n’ont pas véritablement fait ce qu’il fallait faire pour que les jeunes trouvent du travail. Il est temps que le président Macky SALL fasse un audit complet et généralisé en commençant par ses plus proches collaborateurs et alliés. Parce que cette crise a montré que si jamais il perd le pouvoir, il sera peut-être seul. Parce qu’on n’a pas vu ni entendu ces soi-disant collaborateurs défendre le président Macky SALL. Ils ont tous disparu », analyse-t-il.

A en croire Mor TALL, il est indispensable que le président Macky SALL enclenche des enquêtes au sein de l’OFNAC pour auditer ses plus proches collaborateurs qui jusqu’à présent restent des intouchables. Donnant ainsi la preuve que la justice est partiale.