SITUATION POLITIQUE LOCALE À FATICK : LA GRANDE MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE ELARGIE CONTRE UNE ÉVENTUELLE CANDIDATURE DE MATAR BA




La grande majorité présidentielle élargie de la ville de Fatick a tenu un point de presse à l’hôtel Malango. Ces responsables de toutes fonctions confondues ne veulent plus de la candidature de Matar Ba pour la ville du président de la république. Il considère « un sentiment d’insatisfaction voire de déception quasi généralisée » de la population « liée à l’absence totale de projet structurant à l’échelle communale ».


D’emblée le cadre de la grande majorité présidentielle dénonce avec force « l’absence d’un leadership unifiée dans la commune de Fatick” annonce Semou Diouf conseiller municipal.

Pour les prochaines élections locales, le président du conseil de surveillance de l’APROSI et ses camarades s’inquiètent de la « pluralité des candidatures au sein de la mouvance présidentielle » et alertent « des risques qui peuvent en découler pour leur coalition ». Ces conséquences qui peuvent selon eux être « plus graves que celles de 2014 où la même situation leur avait valu une victoire à l’arrachée avec 49% des voix contre 51% pour les listes concurrentes ».

Ce qui irrite le plus les partisans du président du Macky Sall dont ils renouvellent leur engagement et leur loyauté est « le sentiment d’insatisfaction voire de déception quasi généralisée de la population de Fatick » causée selon eux par « l’absence totale de projet structurant à l’échelle communale ».

Face à un tel constat, le cadre de la grande majorité présidentielle de la ville de Fatick « alerte et attire l’attention du président de la république et lui demande pour l’intérêt général de Fatick et de la coalition benno bok yaakar d’être à l’écoute des responsables à la base pour le choix du meilleur candidat” . Un candidat en phase avec les populations et capables de répondre aux aspirations de celles-ci » concluent Semou Diouf et ses collègues.

Revenant sur la situation actuelle de la ville natale du chef de l’état, Semou Diouf exhibe avec des documents à l’appui « l’échec d’un projet de plus de deux milliards pour la construction de poteaux béton et de transport d’électricité, des coopérations avec des villes Européennes qui sont tombées à l’eau faute d’accompagnement et de manque de suivi de la part de la mairie de Fatick tout simplement parce que c’est un ce sont des projets qu’il a démarché » se désole celui qui est conseiller municipal et par ailleurs président de la commission coopération.

Pour terminer les nombreux signataires de la déclaration de ce dimanche 10 Octobre ne portent pas une éventuelle candidature de Matar Ba l’actuel maire de Fatick. Rappelons que ce point de presse fait suite à la rencontre du 28 août à Saly et du 3 Octobre dernier à Fatick.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.