Thierno Bocoum solde ses comptes : « Que ceux qui usent de leur appareil d’intimidation pour nous faire reculer, se détrompent… Le combat politique dépasse les personnes… »




Suite à la formation des deux coalitions de l’opposition, l’heure est venue pour l’ancien parlementaire et président du mouvement Agir, de clarifier sa position. 

Rejetant la première coalition dans laquelle il avait noté un certain nombre de dysfonctionnements, Thierno Bocoum, dans une déclaration sur sa page Facebook, rassure aussi sur son abstention par rapport à la deuxième lancée hier.  

« Les acteurs qui ont toujours formé ces coalitions sont aujourd’hui les mêmes qui dirigent ces coalitions. Il faut savoir que ces coalitions ont trois finalités : Le partage du gâteau ( comme ce qui se passe à la coalition BBY), L’investissement des partis dans le néant et un tremplin pour quitter l’opposition et s’approcher du pouvoir ( comme on l’a si bien constaté en 2019) » considère le président du mouvement Alternance générationel pour l’intérêt de la république. 

En outre, Thierno Bocoum estime  que ces coalitions ont un aspect dissuasif. « Nous ne disons pas que les gens ne doivent pas s’unir pour aller aux élections. Mais nous sommes toutefois déçus que le projet commun que nous avions, puisse être encore bafoué car ceux qui composent ces coalitions n’ont pas ce souci de rassemblement et de dialogue », a encore regretté le leader de AGIR. 

S’adressant à une partie de l’opposition, Thierno Bocoum avertit : « Cette entreprise d’intimidation à laquelle nous sommes en train d’assister ne va pas passer. « Il faut que les gens arrêtent de s’acharner sur les gens qui ne sont pas avec eux. Nous sommes en démocratie. Notre combat dépasse les personnes, il vise les principes », a servi l’ancien du Rewmi. 

Il reste dès lors constant dans sa démarche pour les locales à venir et compte accompagner tous les candidats du mouvement sur l’ensemble du territoire national. Thierno Bocoum appelle également à maintenir l’objectif qui, selon lui, est… “l’après Macky”.




Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.