Vaccin anti-Covid-19 : Abdoul Mbaye dénonce “une ségrégation vaccinale”




Le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) s’est fendu d’un tweet, mardi, pour dénoncer ce qu’il considère comme une “ségrégation vaccinale” de la part du régime en place. Cela fait suite à la campagne de vaccination anti coronavirus basée, selon Abdoul Mbaye, sur l’appartenance ou la proximité politique.

“Quel pays sommes nous donc devenu? Après les bourses familiales et les sacs de riz voici venu le temps d’une ségrégation vaccinale basée sur l’appartenance ou la proximité politique. L’injustice est politique. Elle est aussi sanitaire. Gare à ce qui vient!“, a notamment tweeté l’opposant.

Quel pays sommes nous donc devenu? Après les bourses familiales et les sacs de riz voici venu le temps d’une ségrégation vaccinale basée sur l’appartenance ou la proximité politique. L’injustice est politique. Elle est aussi sanitaire. Gare à ce qui vient!

Des Vip, militants politiques du parti au pouvoir et leurs familles, reçoivent des doses de vaccins dans les centres dédiés au détriment des ayants droits, notamment les personnes âgées et celles qui souffrent de comorbidité, a révélé le quotidien Enquête.

Campagne vaccination

Le lancement officiel de la campagne de vaccination anti-Covid-19 a été lancée le 23 février en grande pompe. Le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, a été le premier à être vacciné devant la presse, avant de laisser la place à une trentaine de personnalités politiques, religieuses et de la société civile. Car l’enjeu est de gagner la confiance des Sénégalais.